Logo Ministere
Dictionnaire des auteurs luxembourgeois
CNL - Centre national de la littérature

Dictionnaire des auteurs luxembourgeois

du Centre national de littérature à Mersch

 
 
Recherche rapide
Newsletter

Inscrivez-vous et recevez notre lettre d'information avec les dernières entrées.

Mes favoris
Auteur

Michel Rodange

Pseud.: ** ; *** ; Michel [genannt] Blauäuglein ; ……E. ; M.R. ; M.R. Méllerdal ; R. ; Rabilliaco ; Von einem pessimistischen Bierphilister ; vun engem Letzebreger ; "Wäschfra" für alle (Eine)

Waldbillig - Luxembourg-Clausen


Photo: Rodange, Michel
Michel Rodange
Photo: ©

De 1845 à 1847, Michel Rodange fréquenta l'École normale des instituteurs à Luxembourg qui venait de voir le jour. Parmi ses condisciples, il y avait Jean-Pierre KirschI, il y fit la connaissance de Nikolaus Steffen, de six ans son aîné.  En 1847, il devint instituteur à Steinsel après avoir terminé premier lors du concours organisé par la commune en vue de l'attribution du poste vacant. En 1854, il fut nommé instituteur principal à Larochette. Souhaitant quitter le métier d'instituteur, il se porta candidat au concours de recrutement d'un piqueur cantonal de l'Administration des ponts et chaussées en 1858. Après avoir vu un candidat moins qualifié retenu pour le poste, il dut passer une année supplémentaire comme instituteur à Larochette. Par la suite, il se fit engager pendant quelques mois au service des forges de Fischbach, faisant partie des domaines privés du roi. De février 1860 à 1862, Michel Rodange remplaça le piqueur cantonal d'Echternach, en congé de maladie. En janvier 1862, il fut déplacé comme piqueur cantonal à Capellen et, en mai 1866, à Wiltz. En 1873, il prit un congé temporaire pour travailler comme conducteur de chantier au service de la Compagnie des chemins de fer des Bassins houillers du Hainaut. Pour assurer cette fonction, il s'installa à Echternach avec sa famille. Plus tard, il travailla comme conducteur adjoint auprès de l'Administration des ponts et chaussées. Vivant à Luxembourg-Clausen, il participa au démantèlement de la forteresse de Luxembourg et à l'aménagement de nouvelles rues comme la montée de Clausen. Michel Rodange fut membre correspondant de la Société grand-ducale d'archéologie.

Influencé par Nikolaus Steffen , Michel Rodange publia ses premiers poèmes en allemand en 1854 dans le journal Der Wächter an der Sauer, édité à Diekirch. Dans la rédaction Die Literatur in Luxemburg, il s'engagea en faveur d'une littérature luxembourgeoise autonome et soutint la proposition de Peter Klein d'un "journal littéraire patriotique". Après une brouille avec Nikolaus Steffen, Michel Rodange se rapprocha de son collègue instituteur Bernard Kiesel, originaire d'Echternach. Il devint collaborateur du journal Echternacher Anzeiger et publia des poèmes en allemand dans Luxemburger Wort et Courrier du Grand-Duché de Luxembourg. Dans ses poèmes, il évoqua entre autres l'amitié, la convivialité, la vie dans la nature et la fidélité envers la patrie.

Contrairement à ses écrits ultérieurs, ses premiers poèmes sont totalement dépourvus de prises de position politiques ou satiriques. En 1869, Nikolaus Steffen réussit à convaincre Michel Rodange de devenir collaborateur du magazine littéraire Das Vaterland. En outre, Michel Rodange participa temporairement à la rédaction du journal saririque D'Wäschfra, édité par Karl Becker. Pendant son séjour à Wiltz, Michel Rodange rédigea Renert, une adaptation de Reineke Fuchs de Goethe. Les douze chants de ce texte servirent de base à un ouvrage autonome de quatorze chants. Les années de crise et de guerre entre 1867 et 1871 servent de cadre historique à cette épopée, dans laquelle Michel Rodange met en scène des animaux représentant des personnalités luxembourgeoises et s'exprimant dans les différents dialectes du pays. Il y dénonce sévèrement les carences politiques et sociales de la société luxembourgeoise. Ainsi, il mit en cause la cupidité des directeurs d'usine de l'époque et accuse les décideurs politiques luxembourgeois et étrangers de ne penser qu'à leurs propres intérêts. Édité par Jean Joris, le premier tirage de Renert n'affichait pas le nom de l'auteur, mais la mention "vun Engem Letzebreger". Michel Rodange attendit le remaniement de la page de titre pour signer l'ouvrage de son nom. La publication de Renert passa totalement inaperçue pendant des décennies. Ce n'est qu'à la suite d'une série de conférences de Nik Welter et de Caspar Mathias Spoo au début du XXe siècle et surtout au moment des festivités du centenaire en 1927 que le grand public commença à s'intéresser à cet ouvrage de Michel Rodange Depuis, Renert a connu bon nombre de rééditions. Les plus remarquées sont l'édition-anniversaire de Joseph Tockert et l'édition commentée de Romain Hilgert avec des explications détaillées sur les contextes politique et historique. En 1945, François Delvaux réalisa une adaptation théâtrale de Renert. En 2002, le texte parut sous forme de livre audio.

Michel Rodange est aussi l'auteur de la pièce de théâtre Dem Grow Siegfried seï Gold, ou Dem Grow Sigfrid seng Goldkuommer, une adaptation de Der Schatz des Rhampsinit d'August von Platen, et du recueil de poésie bucolique D'Lëerchen, ou Dem Le'weckerchen säi Lidd, qui fait l'éloge de la vie rurale et du progrès technique. Ces ouvrages ne furent publiés qu'à titre posthume. Le livre-journal Meine Tochter Elisa. Am zehnten September 1856, rédigé lors du passage de Michel Rodange à Larochette à l'attention de son deuxième enfant, fut publié en 1972 dans Nouvelle revue luxembourgeoise-Academia avec un commentaire de Cornel Meder. Michel Rodange rédigea à la fin de sa vie une Chronik von Waldbillig qui s'est égarée, mais dont quelques passages furent publiés dans le cadre des festivités du centenaire en 1927. Renert fut traduit en néerlandais. Les personnages et les textes inspirèrent toute une série d'ouvrages ultérieurs. Citons le livre illustré Renert de Marcel Ditsch, De Fuuss de Léon Moulin ou encore De Fuuss am Krich d'Émile Colling. Quelques poèmes de Michel Rodange ont été mis en musique par Laurent Menager, Louis Petit et Jean Freilinger. L'auteur a également donné son nom au Lycée Michel Rodange à Luxembourg.

Roger Muller / Josiane Weber

Œuvres

Titre
Année
Langue Genres
Renert oder De Fuuß am Frack an a Ma'nsgrëßt. Op en Neis fotografëert vun Engem Letzebreger
vun engem Letzebreger (Rodange, Michel) aut.
1872
LTZ
Gedichte auf unser geliebtes Fürstenpaar Prinz und Prinzessin Heinrich der Niederlande
Rodange, Michel aut.
1873
DEU
Michel Rodange. Werke in Luxemburger Mundart. Jubiläumsausgabe mit Biographie, Bibliographie, Kommentar und Glossar. Im Auftrage des Rodangefestausschusses bearb. und hrsg. von Joseph Tockert
Rodange, Michel aut.
Tockert, Joseph ed.
1927
LTZ
DEU
Dem Le'weckerchen säi Lidd. Mit Erläuterungen und Glossar herausgegeben von Joseph Tockert
Rodange, Michel aut.
Tockert, Joseph ed.
1928
LTZ
Dem Grow Sigfrid seng Goldkuommer. E Komëdesteck a 5 Acten. Mit einer literargeschichtlichen Einführung, herausgegeben von Nikolaus Welter
Rodange, Michel aut.
Welter, Nicolas (Welter, Nik) ed.
1929
LTZ
Michel Rodange. Gesamt-Wierk. Klassiker vun der Lëtzebuerger Litteratur
Rodange, Michel aut.
Meder, Cornel ed.
1974
LTZ
DEU
De Rodange an de Mëllerdall. Texter, Commentären an Explicatiounen
Rodange, Michel aut.
Meder, Cornel ed.
1975
DEU
FRE
LTZ
Renert. De Fuuss am Frack an a Maansgréisst. Komplett Editioun mat historeschen a politeschen Explikatioune vum Romain Hilgert
Rodange, Michel aut.
Hilgert, Romain ed.
1987
LTZ
D’Léierchen. Gedicht. Virgestallt vum Alain Atten (Lëtzebuerger Bibliothéik ; 1)
Rodange, Michel aut.
Atten, Alain ed.
1990
LTZ
DEU

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique
Noms utilisés
Bauerekalenner / Letzeburger Bauere-Kalenner
Rodange, Michel
Courrier du Grand-Duché de Luxembourg
Rodange, Michel
Echternacher Anzeiger
M.R.
Rodange, Michel
Luxemburger Wort / d'Wort / LW
M.R.
M.R. Méllerdal
Rodange, Michel
Nouvelle Revue luxembourgeoise : Academia. éditée par l'Association luxembourgeoise des universitaires catholiques
Rodange, Michel
Vaterland (Das). Wochenblatt für Luxemburgische National-Literatur
M.R.
Rodange, Michel
……E.
Volksfreund (Der) I. Freiheit, Gesetzlichkeit, öffentliche Ordnung
Blauäuglein, Michel [genannt]
Wächter an der Sauer (Der)
**
***
M.R.
R.
Rodange, Michel
Wäschfra (D'). Humoristisch-satyrisches Wochenblatt
"Wäschfra" für alle (Eine)
Rodange, Michel
Von einem pessimistischen Bierphilister

Études critiques (auteur & œuvre).
Les comptes rendus et critiques sur une œuvre spécifique sont liés à celle-ci.

Auteur
Année
Info
Neyen, Auguste
1860 Biographie luxembourgeoise.Histoire des hommes distingués originaires de ce pays. [Reprint Hildesheim: 1972]
Blum, Martin
1899-1913 Beiträge zur Literaturgeschichte des Luxemburger Dialektes, oder, Die hauptsächlichen schriftstellerischen Erzeugnisse in diesem Dialekte
Blum, Martin
Hury, Carlo
1902-1932; reprint 1981 Bibliographie luxembourgeoise : ou. Catalogue raisonné de tous les ouvrages ou travaux littéraires publiés par des Luxembourgeois ou dans le Grand-Duché actuel de Luxembourg. Partie 1. Les auteurs connus. par Martin Blum. Nouv. éd., complétée, avec introd. et index analytique par Carlo Hury
1903 La littérature du Grand-Duché de Luxembourg
Arendt, Karl (Arendt, Charles)
1904 Porträt-Galerie hervorragender Persönlichkeiten aus der Geschichte des Luxemburger Landes. 1904; (Neuauflage 1972).
1906 Die Dichter der luxemburgischen Mundart. Literarische Unterhaltungen
1926 Michel Rodange. Jahrhundertfeier 1927
Anonyme (Unbekannt)
1927 A la Mémoire de Michel Rodange (1827-1876). In: Les Cahiers luxembourgeois 4 (1926-1927) 3, p. 183-260.
1927 [Biographie, Kommentar und Glossar]. In: Michel Rodange. Jubiläumsausgabe, S. 7-141 und 399-579.
Léger, François
1927 M. Rodanges Tierepos "Renert"
1929 Mundartliche und hochdeutsche Dichtung in Luxemburg. Ein Beitrag zur Geistes- und Kulturgeschichte des Großherzogtums
1931 Der luxemburgische Lehrer in seiner schriftstellerischen Betätigung von 1815-1930
1964-1967 Geschichte der Luxemburger Mundartdichtung. Erster Band: Von den Anfängen bis zu Michel Rodange. Zweiter Band: Von Aendréi Duchscher bis zur Gegenwart. Mit einer Bibliographie von Carlo Hury und einem Geleitwort von Prof. Dr Hugo Moser
1981 Luxemburgs Kulturentfaltung im neunzehnten Jahrhundert. Eine kritische Darstellung des literarischen Luxemburg.
1987 D'Rodange Zeittafel an d'Rodange Famill. In: Renert, S. 3-27.
1990 [Einleitung und wissenschaftlicher Kommentar = Introduction et commentaires scientifiques] In: D'Léierchen, S. 35-68.
Kalmes, Vic
1990 Vom Tagelöhnerkittel zum Gehrock. Eine Studie über die materielle und soziale Lage des Luxemburger Lehrers im 19. Jahrhundert.
1992 Luxemburgische Literaturgeschichte. Autoren deutscher, französischer, luxemburgischer Sprache
Carion, Alain
1994 Les emprunts français dans "de Papagei um Käschtebam" de Roger Manderscheid et dans "Renert" de Michel Rodange. Transfert et intégration phonologiques, graphématiques, morphologiques, lexicales et semantiques. [Wissenschaftliche Abschlussarbeit = Mémoire scientifique].
Muller, Roger
1994 Über die eigenartige Freundschaft zwischen Michel Rodange und Nicolas Steffen. In: Galerie 12 (1994) 4, S. 549-580.
Goetzinger, Germaine
Muller, Roger
2002 De Michel Rodange op en Neis fotografëert. Ausstellung und Katalog: Germaine Goetzinger, Gast Mannes, Roger Muller [Ausstellungskatalog -Catalogue d'exposition]
2004 Michel Rodange. Reenert. Monument a Kulturwee Wolz, geplangt a realiséiert vun der Actioun-Lëtzebuergesch, zesumme mat der Stad Wolz an dem Kulturministère, mat der apaarter Hëllef vum Tourismus-Ministère
2005 Précis d’histoire de la littérature en langue luxembourgeoise
Muller, Roger
2010 Am Pseudonym Rabilliaco erkennt man M. Rodanges Mitarbeit an der Zeitschrift "D'Wäschfra". In: Galerie 28 (2010) 3, S. 429-455.

Archives


ANLux: FD 052
BNL: Ms 420, 426, 540, 549, 550, 566a et b

Membre

Nom
Société archéologique (Luxembourg) = Société Royale Grand-Ducale pour la recherche et la conservation des monuments historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg
Dernière mise à jour 21.03.2014