Paul Henkes

Paul Henckes

Pseud.: H P2 M ; P.H.

Bonnevoie (alors commune de Hollerich) - Luxembourg


Photo: Paul Henkes
Paul Henkes
Photo: ©

Paul Henkes grandit dans les faubourgs de Luxembourg. Lorsqu'il fut élève à l'Athénée de Luxembourg, il fit la connaissance de Nik Welter qui allait le soutenir par la suite. Entre 1917 et 1921, il étudia les lettres allemandes et le grec à Luxembourg, Munich, Paris, Strasbourg, Montpellier et Bonn. En 1921, il intégra le corps enseignant de l'École industrielle et commerciale à Luxembourg puis de l'Athénée de Luxembourg et de l'École normale des instituteurs. En 1961, il fut nommé directeur de l'Institut pédagogique, alors nouvellement créé. En 1962, Paul Henkes fut un des membres fondateurs de l'Institut grand-ducal, Section des arts et des lettres. En 1966, il se vit décerner le Prix de littérature luxembourgeois. En 1982, il fut récompensé par l'Association européenne pour la promotion de la poésie à Louvain.

Paul Henkes publia des poèmes, des récits, des esquisses et des essais dans Les Cahiers luxembourgeois (1923-1964) et Arts et lettres (1964-1968). Son intense relation avec la ville de Luxembourg s'affirma particulièrement dans ses textes en prose. Ses récits et ses esquisses de personnages originaux dressent un portrait idéalisé de la ville et de ses faubourgs. La poésie de Paul Henkes, qui constitue la majeure partie de son œuvre, est influencée par le symbolisme français ainsi que par Stefan George et Rainer Maria Rilke, auquel il consacra une étude littéraire. Ces poèmes, auxquels Paul Henkes aime appliquer une forme cyclique, utilisent un langage hermétique. Sa patrie septentrionale, symbolisée entre autres par le prunellier, sert de point de référence au même titre que le monde mythique de la Grèce antique et méridionale, représenté par des motifs comme l'olivier ou le personnage d'Orion. Le leitmotiv du rêve et le symbolisme de la lune, tel qu'ils apparaissent dans le motif de la corne d'ambre, indiquent des influences romantiques. Des fragments d'un cinquième cycle de poésie ont été publiés à titre posthume par Fernand Hoffmann dans nos cahiers en 1987. Plusieurs poèmes de Paul Henkes ont été mis en musique par Edmond Cigrand et Camille Kerger.

Pierre Marson

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Mit Rilke auf dem Weg zu den Duineser Elegien
Paul Henkes [Auteur(e)]
1939
DEU
1939
Ölbaum und Schlehdorn
Paul Henkes [Auteur(e)]
1968
DEU
1968
Das Bernsteinhorn
Paul Henkes [Auteur(e)]
1973
DEU
1973
Gitter und Harfe
Paul Henkes [Auteur(e)]
1977
DEU
1977
Orion
Paul Henkes [Auteur(e)]
1982
DEU
1982

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Arts et lettres. publication de la Section des arts et des lettres de l'Institut grand-ducal
Paul Henkes
Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
H P2 M
Journal des professeurs
Paul Henkes
NEeuropa / Nuova Europa : revista d'arte e letteratura = Nouvelle Europe. Revue d'art et de littérature
Paul Henkes
nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
Paul Henkes

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1926 Paul Henkes. In: Les Cahiers luxembourgeois (1926) 4, S. 296-299.
1958 Paul Henkes zum 60. Geburtstag. In: Luxemburger Wort 25.6.1958
Jean-Guy Rinnen
1973 Der Lyriker Paul Henkes. [Wissenschaftliche Abschlussarbeit = Mémoire scientifique]
1974 Manchmal ist es ein Lied. Zur lyrischen Diktion von Paul Henkes / Das strenge Gebot. Zur Lyrik von Paul Henkes / ... daß sich Zerschelltes füge zum Gedicht. Zu "Das Bernsteinhorn" von Paul Henkes. In: F. H.: Standort Luxemburg. 1974. S. 164-189.
1982 Das Porträt der Woche: Abendwärts. Paul Henkes: über sein Vorbild hinauswachsen. In: Letzebuerger Journal, Nr. 123 vom 5./6. Juni 1982, S.7
Gilbert Sauber
1983 Staub in Sterne verwandeln. Zum 85. Geburtstag von Paul Henkes. In: Revue, Nr. 23, 9.06.1983, S. 28-29
Albert Schneider
1985 Paul Henkes. Hommage à un poète disparu. In: NEeuropa 14 (1985) 49, S. 3-13.
1987 An der Nebelwand, wo die Zeit verdorrt. Das lyrische Vermächtnis von Paul Henkes. In: nos cahiers 8 (1987) 3, S. 5-33.

Archives

Membre

Nom
Institut grand-ducal Section des arts et des lettres
SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
Dernière mise à jour 17.11.2016