Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Alfred Groff


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Alfred Groff

Luxembourg

Alfred Groff fréquente l’école primaire de Strassen et, de 1967 à 1974, l’Athénée de Luxembourg. Après ses études secondaires, il étudie la psychologie, la psychopathologie et la psychiatrie à l’université de Salzbourg de 1974 à 1979. Il y obtient un doctorat. De 1980 à 1981, il suit le programme de maîtrise en éducation spécialisée à l’Institut de psychologie éducative et de statistiques de la State University of New York, à Albany. S’ensuit une formation complémentaire en psychothérapie centrée sur la personne aux universités de Mannheim et de Trèves puis, de 1997 à 2000, une formation psychothérapeutique en focusing à l’université de Heidelberg. De 2007 à 2009, Alfred Groff suit également une formation psychothérapeutique sur la psychiatrie anthroposophique, la psychosomatique et la psychothérapie proposée par la Société des médecins anthroposophes en Allemagne. Il a effectué en outre la formation interdisciplinaire « Social Enterprise and Social Innovation » de l’Université du Luxembourg.

De 1981 à 1992, Alfred Groff dirige le service de conseil du Centre d’information et de placement de l’Entente des gestionnaires des centres d’accueil. Parallèlement, il est chargé de cours à l’Institut de formation pour éducateurs et moniteurs de 1983 à 1988. Depuis 1992, il exerce la profession de psychothérapeute. De 1992 à 2015, il dirige le service de consultation sociopédagogique (anciennement CSP, désormais renommé « ACT ! ») pour l’insertion professionnelle des groupes sociaux marginalisés au sein de l’organisation Inter-Actions. De 1996 à 1997, il est également chargé de la psychologie au service de consultation Haus 89. Depuis 2015, Alfred Groff travaille comme psychologue, psychothérapeute, conscientisateur et donneur d’impulsion pour les associations MTK (Mäin transpersonale Käer. Lëtzebuerger Gesellschaft fir Transpersonal Psychologie) et IPBA (Institut für psychologische Begleitung Luxemburg). Fréquemment bénévole au sein des conseils d’administration de diverses associations, dont MTK asbl, IPBA asbl, Demokratie asbl, Horizon asbl, GPF asbl et Luxemburger Sozialforum, il est à l’origine de l’Institut für integrale Praxis, mehr Demokratie und soziale Dreigliederung. Il est cofondateur de l’association Initiativ bedéngungslost Grondakommes Lëtzebuerg, a été président du Tauschkrees Lëtzebuerg et représente le Luxembourg dans les forums internationaux Democracy international et Simpol. Alfred Groff a également été président du premier jardin d’enfants intégratif grand-ducal, The International Kindergarten, et cofondateur de l’association Info-Handicap. En sus, il se produit comme clown, une discipline dans laquelle il est également formateur.

Alfred Groff est membre de la rédaction du Journal of Transpersonal Research. Il publie des articles sur la psychologie, sur l’accueil des enfants et sur les thèmes de la conscience tétraédrique, du revenu de base inconditionnel et de la démocratie directe dans des anthologies, des journaux (Journal, Luxemburger Wort, Tageblatt, woxx), des magazines (Forum, Bulletin de l’ANCE, Bulletin - Société luxembourgeoise de psychologie, Queesch, Goetheanum) et des publications internes d’associations (la newsletter d’InterNations ou MTK-Info). Il a également publié un certain nombre de livres et de tirés à part sur ces sujets, parmi lesquels les études Präventiv-integrative Förderung im Vorschulalter (1984), Humanistische Psychologie als Anstoss zum Handeln unter einem neuen, vertieften Bewusstsein in der Heimerziehung (1988), Eltern und Lehrer klagen: so ein Zappelphillip! was tun? (1994), Transpersonale Gesprächspsychotherapie: der MTK-Prozess (1997), Transpersonale-personenzentrierte Sozialarbeit (2000), Dreigliederungsimpulse für die Demokratie in Luxemburg am Anfang des 21. Jahrhunderts (2000-2008) (2008), Tetraedrische 3D-Landkarte, transpersonale Psychologie und integrale Politik (2009) et "Ich bin" Tetranthropos, der bewusste Mensch (2012), qui paraît également en 2020 dans une traduction anglaise autoéditée.

Les thèmes abordés dans ces livres sont également présents dans les deux romans d’Alfred Groff. Mensch, Mensch (2018) décrit le cheminement de Randy, un jeune chômeur accepté dans une communauté d’habitation. Celle-ci est organisée de façon tétraédrique en trois maisons de quatre logements chacune, où les onze autres résidents incarnent chacun un aspect de l’humanité. Le héros doit concilier ses êtres individuel, social et spirituel au moyen de la confrontation avec les nouvelles idées qui lui sont proposées, afin de devenir un être humain authentique. Le roman, auquel est jointe une annexe détaillée, fait également office de recueil de questions spécifiques. Dans les conversations entre le personnage principal et les membres de la communauté, les sujets de l’économie sociale, de la démocratie participative, de l’économie de troc, de la permaculture, de la politique simultanée, de l’astrosophie et du développement créatif et émotionnel de l’individu sont abordés. Des exercices de prise de conscience et de découverte de soi sont aussi présentés. L’auteur critique de cette manière le système économique capitaliste, ainsi qu’une société qui ne valorise ni le caractère unique des individus ni leur potentiel. Le mélange de contenu représentatif de la non-fiction avec des éléments de fiction caractérise également le deuxième roman de l’auteur, Ich bin, Mensch (2021), dans lequel l’histoire de la communauté d’habitation tétraédrique se poursuit. Afin de ne pas se scléroser, les résidents décident d’agrandir leur communauté en ajoutant d’autres appartements et un centre de recherche, tout en développant un réseau mondial. Pour ce faire, Randy et une cohabitante se rendent dans des communautés de vie similaires en Écosse, au Portugal, en Égypte, aux États-Unis, en République dominicaine et en Inde. Les différents modes de vie alternatifs qui y sont pratiqués sont présentés en détail, en mettant l’accent sur les questions de développement individuel et collectif. À la fin du roman, les protagonistes embarquent sur un bateau pour un voyage spirituel d’une semaine, censé les aider à entrer dans une nouvelle phase de conscience. 

Cet article est signé Nathalie Jacoby

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Alfred Groff
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
    Noms utilisés
    Alfred Groff
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Alfred Groff
  • Titre des périodiques
    Queesch. die Zeitschrift für und über Selbstbestimmung des Infoladen 'Schréibs' = le magazine pour et sur l'autodétermination du Infoladen "Schréibs"
    Noms utilisés
    Alfred Groff
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    Alfred Groff
  • Titre des périodiques
    woxx / Grénge Spoun. déi aner Wochenzeitung = l’autre hebdomadaire
    Noms utilisés
    Alfred Groff
Citation:
Nathalie Jacoby, « Alfred Groff », sous : , mise à jour du 25.05.2021, consulté le .