Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Luc Schiltz


Photo :
© Collection CNL

Luc Schiltz

Esch-sur-Alzette

Pseudonymes : Luschi

Luc Schiltz auteur n'est pas à confondre avec son homonyme né en 1980, l'acteur luxembourgeois de théâtre et de cinéma et co-fondateur de Hydre Editions.

Luc Schiltz passa son enfance à Metzerlach (Soleuvre), où il fréquenta l’école primaire. Il fréquenta à Esch/Alzette le Lycée Hubert Clement de 1984 à 1988 et le Lycée de garcons de 1984 à 1992. Ayant passé son baccalauréat, il fit des étude de lettres allemandes et françaises au Centre universitaire à Luxembourg et à l’université de Trèves, de 1993 à 1997. Par après, il enseigna l’allemand au Lycée technique et au Lycée de garçons à Esch/Alzette, à partir de 2000 au Lycée technique du Centre à Luxemburg. 

Luc Schiltz écrit des introductions à la langue luxembourgeoise et des manuels pratiques de grammaire tels Einblick in die luxemburgische Sprache (2003), Lëtzebuergesch schwätzen (Trèves 2004 / 2015), Le luxembourgeois sous la loupe (2004) et Apprendre le luxembourgeois (2013). Il enseigne le luxembourgeois comme langue étrangère à École européenne de Luxembourg, pour des classes d’accueil et d’insertion ainsi qu’aux universités populaires à Konz et dans le district Trier-Saarburg. Luc Schiltz donna un apercu historico-linguistique du luxembourgeois dans Luxembourg – Limbourg parenté sans frontières (2009).

Luc Schiltz agit comme médiateur littéraire : entre 2001 et 2002, il fut collaborateur auprès de la Radio 100,7, entre 2003 et 2004, il rédigea la rubrique An all Joer erëm Kleesechersdag dans le Luxemburger Wort.  En tant que professeur d’allemand, il a coordonné le livre pour enfants en sept langues Sappy und seine Freunde (1999) que des élèves d’une onzième du Lycée technique à Esch/Alzette ont réalisé. En 2000, il publia 2000 son mémoire de stage Das Religiöse im Märchen qu’il avait écrit en 1999.

Luc Schiltz publie le recueil de récits Dem Josch säi Papp, qui évoque les souvenirs d’un enrôlé de force qui, avant sa mort, se rappelle la fuite et sa vie en cachette. Le narrateur complète ce protocole personnel avec une chronique de l’enfance, des réflexions sur les différances intergénérationelles et des observations sur le comportement des adolescents. Les récits brefs Buschtawe gespaut a gedréckt  évoquent des souvenirs d’enfance et des commentaires sur la situation contemporaine au Luxembourg. Kasikistan est un récit satirique qui exige l’égalité homme-femme. Luc Schiltz a composé le recueil de poésie Ech wéillt, ech wär ech selwer de Sylvie Damé; il a été membre de la LSV jusqu'à la dissolution de celle-ci en 2016.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Luschi

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Claude D. Conter, « Luc Schiltz », sous : , mise à jour du 26.03.2018, consulté le .