Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Laila Adami


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Laila Adami

Nevers ()

Fille d’immigrés marocains, Laila Adami grandit à Nevers (F). De 1994 à 1998, elle étudie l’économie à l’université de Clermont-Ferrand. Après avoir obtenu une maîtrise en finance et gestion d’entreprise, elle vit d’abord à Mayence (D) avant de s’installer au Luxembourg en 2000. De 2007 à 2018, elle est membre du conseil d’administration de l’Association de soutien aux travailleurs immigrés (ASTI). De 2012 à 2016, elle travaille comme représentante commerciale indépendante. En 2020, elle fonde l’association MaghrebLux CoopEthic.

Laila Adami est poète. Depuis 2008, elle écrit des poèmes qu’elle présente lors des soirées littéraires Millesfeuilles, organisées par la Maison des associations à Itzig. En 2020, elle publie son premier recueil, Poison guérisseur. Dans son œuvre, elle aborde, sur fond de foi musulmane, les thèmes de la liberté et de l’autodétermination, de l’espoir, de l’amour et des sentiments intérieurs. Une partie de ses textes constituent des anecdotes lyriques dans lesquelles la poétesse aborde des problèmes sociaux et politiques actuels tels que la pauvreté, la violence, la guerre et la migration, ainsi que les relations et les conflits interpersonnels. Certaines œuvres ont été écrites lors de voyages, par exemple en Italie, en Suède ou en Crète. Le volume 2020. L’éveil des consciences contient en outre une douzaine de poèmes écrits au début de la crise du coronavirus et qui consignent cette période par écrit.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Citation:
Sandra Schmit, « Laila Adami », sous : , mise à jour du 22.03.2022, consulté le .