Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Nikolaus Warker


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Nikolaus Warker

N. Warker ; Nicolas Warker
Echternach Arlon ()

Pseudonymes : Bauf

Nikolaus Warker fréquenta l'École normale des instituteurs à Luxembourg et après avoir réussi un concours d'admission pour enseignants étrangers en Belgique, il enseigna l'allemand dans un collège du Brabant à partir de 1882, puis à l'Athénée royal d'Arlon, à partir de 1886, tout en défendant la germanisation de la Province de Luxembourg belge et en soutenant Godefroid Kurth, qui lutta pour imposer la langue allemande à Arlon. De 1902 à 1914, Nikolaus Warker fut secrétaire de l'association Deutscher Verein zur Hebung und Pflege der Muttersprache im deutschredenden Belgien. Pendant la Première Guerre mondiale, il collabora avec les occupants allemands et fut le seul à dispenser des cours d'allemand à l'attention des aspirants enseignants. En 1917, il fut nommé directeur de l'Athénée royal d'Arlon. Après la guerre, la justice belge enquêta sur l'attitude citoyenne et politique de Nikolaus Warker et malgré la suspension de la procédure, il fut démis de son poste de directeur, tout en obtenant, en 1921, la pension qui lui revenait de droit. Sans avoir jamais opté pour la nationalité belge, Nikolaus Warker resta néanmoins en Belgique jusqu'à sa mort. En 1941, les nazis lui décernèrent le Prix Joseph von Görres à titre posthume pour ses mérites dans le domaine de la promotion de la culture allemande à l'étranger.

Nikolaus Warker publia ses premiers récits folkloriques dans le journal Arloner Zeitung en 1889 et en 1890. Partisan du mouvement folklorique, il chercha à transmettre à ses lecteurs les traditions, les légendes, les histoires et les chansons populaires de la Province de Luxembourg. Son ouvrage principal, Wintergrün, se réfère à des sources écrites et à des recherches effectuées en milieu rural, évoquant principalement la ville d'Arlon et ses environs. Il s'agit d'un recueil de contes et de légendes qui met l'accent sur le caractère et l'esprit germaniques. Pendant la Première Guerre mondiale, Nikolaus Warker publia des études littéraires et historiques dans l'Arloner Zeitung, édité à ce moment par l'administration allemande. Dans les années 1930, il se livra à des études linguistiques consacrées aux noms et aux dictons luxembourgeois, ainsi qu'aux dialectes arlonais et epternachois. Ces études parurent dans la Revue trimestrielle d'études linguistiques, folkloriques et toponymiques luxembourgeoises.

Nikolaus Warker fut par ailleurs traducteur, poète et auteur de pièces de théâtre. Il traduisit la nouvelle Die Familie Wolkammer du flamand en allemand. Plus tard, il écrivit des poèmes et des pièces de théâtre en luxembourgeois. Ses poèmes chantent la nature et s'inspirent des textes de Michel Lentz. Dans le domaine du théâtre, Nikolaus Warker privilégia les drames historiques et les pièces de théâtre populaire. Ainsi, Livia se déroule à l'époque romaine, tandis que Kandsle'ft a pour cadre l'ère napoléonienne. Plusieurs comédies de Nikolaus Warker s'inspirent d'ouvrages de Dicks, comme par exemple De Mêschter Schuowert ou encore Den Hunn. Elles se distinguent par un grand nombre de créations linguistiques et de néologismes empruntés à l'allemand.

Cet article est signé Gast Mannes

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Arloner Zeitung. Organ für Belgien, besonders für die Provinz Luxemburg
    Noms utilisés
    Nikolaus Warker
  • Titre des périodiques
    Echo du Luxembourg (L'). journal d' Arlon et de la province
    Noms utilisés
    Nikolaus Warker
  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Eis Sprooch). Veräinsblaat fir alles waat lëtzebuurgesch ass
    Noms utilisés
    Nikolaus Warker
  • Titre des périodiques
    Hémecht / Ons Hémecht / 'T Hémecht
    Noms utilisés
    Nikolaus Warker
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Landes-Kalender. mit Preisräthseln, Erzählungen, Belehrungen und Adressen [...]
    Noms utilisés
    Nikolaus Warker
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Nikolaus Warker
  • Titre des périodiques
    Revue trimestrielle d'études linguistiques, folkloriques et toponymiques
    Noms utilisés
    Nikolaus Warker

Études critiques

Distinctions

Membre

  • ALAS - Areler Land a Sprooch
  • Luxemburgische Sprachgesellschaft (1924-35)

Archives

Citation:
Gast Mannes, « Nikolaus Warker », sous : , mise à jour du 30.04.2020, consulté le .