Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : René Oth


Photo :
© René Oth

René Oth

Luxembourg

Pseudonymes : René O. ; reno ; R.O.

René Oth fréquente l’école primaire à Luxembourg, Ettelbruck et Grevenmacher puis le Lycée classique d’Echternach. Il entame des études de littérature, de philosophie et d’histoire à Nancy (1966-1967), à la Sorbonne à Paris (1967-1968) puis au King’s College et à l’University College de Londres (1968-1969), conclues par une thèse sur la littérature de science-fiction eschatologique anglo-américaine. Il enseigne ensuite l’anglais et l’histoire à l’Athénée de Luxembourg et, de 1999 jusqu’à sa retraite en 2008, au Lycée de garçons de Luxembourg.

René Oth écrit depuis les années 1960 des recensions et des chroniques pour le Luxemburger Wort et, depuis 2008, pour le Tageblatt. En tant qu’américaniste, il s’est intéressé au genre de la science-fiction dans diverses publications. Ainsi, dans les années 1980, il publie 14 volumes de récits de science-fiction et de fantasy aux éditions Luchterhand Literaturverlag, dont le volume introductif Gedachte Welten (1982) ainsi que les anthologies Die Zeitpolizei (1985) et Zeit der Frauen (1986). Parallèlement, René Oth se distingue comme auteur de nombreux ouvrages spécialisés publiés en Allemagne sur l’histoire et la culture des autochtones d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, tels que Das große Indianer-Lexikon (1979), Die wahre Geschichte der Indianer (1999), Manitus Krieger (2000) et Bevor Kolumbus kam (2006).

Avec Die Rückkehr aus den ewigen Jagdgründen (2022), René Oth publie son premier roman, dans lequel il reprend le thème de son livre de non-fiction Gott auf dem Prüfstand, publié en 1982. L’action se déroule dans un présent alternatif, dans lequel les États-Unis sont gouvernés par leur premier président indigène. Conformément à la prédiction d’un chaman, d’anciens chefs reviennent de l’au-delà avec leurs tribus et d’immenses troupeaux de bisons, sur ordre de la force divine Manitou, pour se venger de leurs oppresseurs blancs. Le roman de René Oth contient non seulement des informations détaillées sur l’histoire et la culture amérindiennes, mais aussi des réflexions sur la relation entre êtres humains et nature, entre progrès scientifique et régression civilisationnelle ainsi qu’entre croyances indigènes et grandes religions.

Cet article est signé Fabienne Gilbertz

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Lesezeit - Lectures pour tous. Supplément commun de Luxemburger Wort et d'Voix
    Noms utilisés
    R.O.
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    René O.
    R.O.
    reno
  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    René Oth
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    René Oth

Études critiques

Membre

  • APESS - Association des professeurs [avant 1940: de l’enseignement supérieur et moyen, après guerre: de l'enseignement supérieur et secondaire]

Archives

  • CNL L-0341
Citation:
Fabienne Gilbertz, « René Oth », sous : , mise à jour du 24.01.2023, consulté le .