Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Antero Fernandes Monteiro


Photo :
© Collection CNL

Antero Fernandes Monteiro

Chaves ()

Antero Fernandes Monteiro passe son enfance dans un petit village du nord du Portugal. Il ne peut fréquenter l’école primaire que pendant quatre années, et, dès l’âge de treize ans, doit aider ses parents à nourrir la famille. Il travaille sur des chantiers, dans les champs et dans des carrières. En 1969, il vient s’installer au Luxembourg, où il travaille d’abord dans le bâtiment, puis dans une usine. Après une maladie professionnelle, il prend sa retraite anticipée et se met à l’écriture. Il est engagé au sein d’organisations caritatives.

Depuis 2001, Antero Fernandes Monteiro est correspondant à l’étranger du périodique portugais A Voz de Chaves, pour lequel il écrit régulièrement des articles sur la culture et la politique luxembourgeoises. En outre, il publie des poèmes dans les anthologies portugaises Verbum (2004), Laços de Palavras (2005) et Poiesis V, VII et VIII.

Outre son autobiographie, O Provinciano, Antero Fernandes Monteiro a publié depuis 2001 de nombreux romans en portugais. À la lumière de ses expériences personnelles, il évoque les relations entre personnes de cultures différentes, l’amour du prochain et la foi en Dieu. Son roman O último dia no inferno a paru en traduction française par son fils Patrick Dias Monteiro sous le titre Le Dernier jour en enfer. Ela procurava Jesus est basé, selon l’auteur, sur une histoire vraie. Le roman décrit la vie intérieure d’une femme d’un milieu modeste et sa quête de spiritualité lors d’une grave maladie. En 2016, l’auteur publie, sous le titre Anedotas, un volume de blagues et de courtes histoires amusantes. Perdido no deserto, en 2018, propose des œuvres de jeunesse jusqu’alors inédites de l’auteur. En plus de quelques nouvelles, le livre contient des poèmes et des réflexions sur la vie, l’espoir, l’amour et l’expérience au quotidien.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Traductions

Études critiques

Archives

Citation:
Sandra Schmit, « Antero Fernandes Monteiro », sous : , mise à jour du 05.02.2021, consulté le .