Marie-Thérèse Ney

Marie-Thérèse Theisen-Ney

Pseud.: Marthéney

Luxembourg


Photo: Marie-Thérèse Ney
Marie-Thérèse Ney
Photo: ©

Marie-Thérèse Ney fréquenta l'école primaire à Luxembourg-Belair et le pensionnat Notre-Dame Sainte-Sophie à Luxembourg. À partir de 1976, elle travailla comme secrétaire dans un cabinet de médecin et, de 1979 à 1996, à la Fondation Raoul Follereau.

Marie-Thérèse Ney publia entre 1952 et 1964 une cinquantaine de poèmes en français et en allemand dans Warte-Perspectives et Warte-Jahrbuch. Le recueil Fleurs des champs cueillies en passant est un choix de ces poèmes, dont quelques-uns furent repris dans l'anthologie Pays clément dans la fureur des vagues. Il s'agit de poésie religieuse et de poèmes sur la nature et les saisons. Les textes de Marie-Thérèse Ney s'inscrivent dans la tradition de Rainer Maria Rilke et du néoromantisme. Le poème O Mamm, we' hun ech Dech so' gier a été mis en musique par Josy Meisch.

Claude D. Conter

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Fleurs des champs cueillies en passant
Marthéney (Marie-Thérèse Ney) [Auteur(e)]
1958
FRE DEU
1958

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
Marthéney

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1957 Die Warte Jahrbuch 1957. Kleine Anthologie
Dernière mise à jour 19.11.2014