Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Judith Schweizer

Judith Marx [né(e)] ; Judith Schweizer-Marx
Luxembourg

Judith Schweizer fréquenta à Luxembourg l’école primaire et le Lycée Michel Rodange. Après baccalauréat, elle travailla à la Bibliothèque nationale du Luxembourg, puis à la Galerie Kutter, avant de se consacrer à sa famille. Elle compléta son éducation par des études de psychanalyse à l’Institut des connaissances humaines (ICP) à Paris. Depuis 2007, elle est membre de l’École de psychanalyse de Strasbourg. Elle est psychothérapeute et elle exerce dans le cadre d’un cabinet privé.

Une mention spéciale du jury fut attribuée à Judith Schweizer au Concours littéraire national 2004 pour son roman L’écrimoire. En outre, Judith Schweizer est l’auteure des romans Maladresse, Dieu sur le divan, qu’elle adapta également pour le théâtre, Sébastian Hint et Amours et Socraties. Tous ces textes, sauf le dernier, sont inédits.

Amours et Socraties traite de la réunion de divers personnages historiques, entre autres Socrate, Marguerite Duras, Virginia Woolf, Oscar Wilde, qui se rassemblent au tour d’un banquet public filmé chez le cinéaste Alan Forester pour parler de gastronomie, de philosophie, d’art et d’amour.

Cet article est signé Pascal Seil

Publications

Distinctions

Citation:
Pascal Seil, « Judith Schweizer », sous : , mise à jour du 04.02.2015, consulté le .