Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Émile Worms

Frisange Paris ()

Né de parents français, Émile Worms passe son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg et, de 1856 à 1863, suit des études de droit aux Cours supérieurs à Luxembourg ainsi qu’aux universités de Heidelberg et de Paris. Après avoir passé son doctorat à Paris en 1863, il devient avocat, puis professeur à Paris en 1867 et, en 1876, professeur d’économie à l’université de Rennes. En 1871, il est reçu par Victor Hugo à Altwies, où il passait régulièrement ses vacances d’été. En 1898, il se réinstalle à Paris. Worms représente le gouvernement français à l’étranger dans le cadre de congrès sur les statistiques. Il a été membre de l’Académie des sciences morales et politiques (section d’économie politique) à Paris et membre coopté de l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique.

Émile Worms a rédigé une trentaine d’ouvrages scientifiques publiés en France entre 1860 et 1907, par exemple L’Allemagne économique ou Histoire du Zollverein allemand (1874) et Une association douanière franco-allemande avec restitution de l’Alsace-Lorraine (1888).

Pendant ses études secondaires à Luxembourg, Émile Worms publie La Poésie et la Musique, un poème allégorique en alexandrins qui met en scène les muses de la poésie et de la musique. Bien que rivales entre elles, elles s’unissent pour bannir l’idée de la guerre du jardin d’Éden.

Cet article est signé Frank Wilhelm

Publications

Études critiques

Citation:
Frank Wilhelm, « Émile Worms », sous : , mise à jour du 09.04.2021, consulté le .