Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Marc Wilwert


Photo :
© Eric Jaerling

Marc Wilwert

Luxembourg

Pseudonymes : Mawi

Marc Wilwert fréquente l’école primaire d’Hesperange de 1983 à 1989. Après avoir suivi ses études secondaires à l’Athénée de Luxembourg et passé une année à l’Institut Sainte-Marie d’Arlon, il s’inscrit en 1998 à l’École supérieure des arts Saint-Luc de Liège, où il obtient son diplôme de photographe gradué en 2001. Un an plus tard, il obtient un certificat de pratique photographique professionnelle au London College of Printing (actuel London College of Communication). De 2002 à 2014, il est photojournaliste pour le compte du quotidien Luxemburger Wort, et, depuis 2014, il est responsable de la cellule technique à la photothèque de la Ville de Luxembourg.

Le spectre de l’activité photographique de Marc Wilwert couvre autant la photo documentaire, la photo stylisée de mode que la photo d’art. Plus particulièrement, son travail est porté par une réflexion constante sur la lumière et l’ombre, sur la face obscure de la lumière et la face lumineuse de l’ombre. En 2005, le Centre national de l’audiovisuel édite son ouvrage Car Wars, et de 2007 à 2009, il réalise les photos documentaires pour l’ouvrage en trois tomes Top Secret. Auch das ist Luxemburg de Luc Marteling et Marc Thill. Momentaufnahmen (2011) interroge, sous forme de courtes réflexions et illustré par des dessins de sa propre plume, le sens et la portée de l’instant où l’on appuie sur le déclencheur. De même, dans L’Ombre et le Soleil (2016), de brèves réflexions commentent une série de photos du soleil prises au Polaroïd, l’astre y apparaissant comme un point noir. En 2016, Marc Wilwert publie L’Ombre de Vincent, une série de portraits d’un albinos nommé Vincent, à laquelle il ajoute les considérations de son personnage sur sa vie marquée par la fuite de tout rayon solaire. Tout en blanc, aux limites de l’éblouissement, de l’incarnation de la lumière dans l’être héliofuge, ce travail s’inscrit dans une série de portraits de trois personnes albinos qui a été exposée au K49 de Cologne lors de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, en juin 2018. Il publie en volume et sur le site BLURB les séries de photos Exposed (2011), Restlicht (2012), Lichtblicke (2013), 8 min 20 s (2017) ou Sonnenschatten (2018). Une curiosité, Binary Sun. A contemporary novel (2016) déroule sur quatre cents pages le code binaire d’une photo du soleil. Depuis 2000, Marc Wilwert expose des séries de photos, intitulées par exemple Chemins de fraude, Nuit blanche, Être e(s)t paraître, Zéro sun, Anges, dans des galeries comme, à Luxembourg, Frank Gerlitzki, Armand Gaasch ou Clairefontaine, à Liège, L’œil nu et Périscope, et des centres culturels comme Haus der Fotografie à Vienne et L’Entrepôt à Arlon. En 2007, dans le cadre de Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture, Marc Wilwert participe avec entre autres Marc Angel et Frank Gerlitzky au projet artistique collectif Calendrier des migrations.

Avec sa nouvelle De groe Star, publiée en 2018, Marc Wilwert passe de la réflexion sur la photographie au texte littéraire tout en poursuivant sa recherche. Cette courte nouvelle en luxembourgeois se lit comme une fable fantastique sur l’être et le paraître dans le monde moderne envahi par les images, où le « voir » et l’« être vu » l’emportent sur l’« être ». Sur fond d’une histoire de meurtre, le narrateur albinos, déjà marqué par la nécessité de vivre à l’ombre, est entraîné malgré lui dans un crime et accusé de meurtre. Il est témoin de l’irrémédiable dissolution de sa personnalité quand il prend conscience que les gens ne le voient plus. Lentement, comme la baisse de la vue que la cataracte enclenche en jetant son voile grisâtre, le narrateur finit par se rendre compte qu’il n’est plus qu’une ombre insignifiante.

Cet article est signé Claude Bommertz

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Mawi

Études critiques

Distinctions

Citation:
Claude Bommertz, « Marc Wilwert », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .