Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Henri Lindlbauer


Photo :
© Collection CNL

Henri Lindlbauer

Luxembourg

Après l’école primaire, Henri Lindlbauer suit une formation de magasinier et de vendeur entre 1979 et 1983. À partir de 1979, il travaille pour les quincailleries Jules Neuberg, puis Gilbert avant de passer en 1999 chez Dupont de Nemours à Contern.

Henri Lindlbauer est l’auteur de romans policiers caractérisés par une ambiance typiquement britannique, avec des effets d’épouvante et des éléments surnaturels. Dans Tödliche Visionen, l’inspecteur Fletcher doit élucider des meurtres mystérieux qui se révèlent être des actes de vengeance envers des gangsters londoniens coupables de trahison. En 1999, ce texte avait déjà été publié dans une édition privée limitée sous le titre Schatten der Vergangenheit, accompagné de la nouvelle Genau so wie vor hundert Jahren…, également reprise dans l’anthologie Schlafende Knospen entfalten sich singend (Frankfurt/Main, 2000). Ce polar court, tout comme le thriller Der Schatten von Whitechapel, tourne autour de Jack l’Éventreur. Les textes montrent l’influence néfaste que la fascination pour les crimes de ce tueur en série de l’époque victorienne garde encore cent ans plus tard. Des influences invisibles et le journal intime du tueur inconnu jusque-là changent dans ce roman la vie d’un professeur de criminologie à l’université de Londres de nos jours.

Henri Lindlbauer est membre de l’Edgar Wallace Society. Il possède une vaste collection d’ouvrages de cet auteur et a participé à la rédaction de l’Edgar-Wallace-Lexikon (2004).

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Études critiques

Citation:
Nicole Sahl, « Henri Lindlbauer », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .