Joseph Schneider

Jean Nicolas Joseph Schneider

Pseud.: Jottess

Niederwiltz - Wiltz


Photo: Joseph Schneider
Joseph Schneider
Photo: ©

Joseph Schneider grandit à Wiltz, où il travailla comme postier de 1914 à 1958, avec un bref passage au bureau de poste à Luxembourg-Limpertsberg. Il participa activement à l'organisation du Festival de Wiltz.

Dans In den Fängen der Gestapo, Joseph Schneider raconte son calvaire pendant la Seconde Guerre mondiale, depuis la grève générale de 1942 jusqu'à sa déportation au camp de concentration de Hinzert. Il retrace surtout les conditions de vie dans le camp de transit ainsi que dans le camp de concentration et dresse le portrait de nombreux codétenus, dont Jos. Keup. De 1946 à 1975, Joseph Schneider contribua sous pseudonyme aux journaux Obermosel-Zeitung et au Tageblatt.

Claude D. Conter

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Obermosel-Zeitung / OMZ
Jottess
Phare (Le). Kulturelle Beilage - Point de vue culturel
Jottess
Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
Jottess
Unio'n (D'). Organ vun der "Unio'n" [puis] quotidien de la résistance luxembourgeoise
Jottess

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Jo-Du (Jos Durlet)
1975 "Jottess" hat uns verlassen – Das Tageblatt trauert um seinen langjährigen Wiltzer Mitarbeiter Jos. Schneider. In: Tageblatt 22.9.1975
1987 Radioscopie de la littérature luxembourgeoise sur la seconde guerre mondiale. Bibliographie annotée des publications autonomes des quarante dernières années

Archives

Centre de documentation et de recherche sur la Résistance, Luxembourg [L-C-76/33]
Dernière mise à jour 15.06.2016