Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Jul Christophory


Photo :
© Collection CNL

Jul Christophory

Jules Christophory
Luxembourg

Pseudonymes : juc

Jul Christophory grandit à Bertrange, dont il rappelle les années de guerre dans Le Château de Grevels et la libération de Bertrange au Grand-Duché de Luxembourg du 9 septembre 1944. Après avoir passé son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg, il fait des études de lettres modernes et de philosophie aux Cours supérieurs de Luxembourg ainsi qu’aux universités de Strasbourg et de Paris. De 1959 à 1964, Jul Christophory travaille comme interprète indépendant et guide touristique pour l’American Student Information Service. En 1963, il reprend les études de lettres anglaises au King’s College à Londres. Par la suite, il enseigne le français, l’anglais et le latin au Lycée de garçons à Luxembourg (1964-1972) et au Lycée Michel Rodange à Luxembourg (1972-1983), où il propose également des cours de russe. Entre 1969 et 1977, il exerce comme professeur de français à la Miami University de Luxembourg. Nommé directeur de la Bibliothèque nationale en 1984, Jul Christophory est membre fondateur du réseau de bibliothèques Rebus en 1985 et membre du comité de la Ligue des bibliothèques européennes de recherche (Liber) en 1995. Il introduit également l’informatisation des catalogues de bibliothèque. À cette époque, Jul Christophory est curateur de nombreuses expositions artistiques, bibliographiques et culturelles, notamment sur le Scriptorium d’Echternach en 1986. De 1996 à 2001, il occupe le poste de directeur de la représentation de la Commission européenne au Luxembourg. Ensuite, il est chargé de cours d’anglais économique et commercial au Centre universitaire de Luxembourg jusqu’en 2004.

À travers ses travaux linguistico-didactiques, historico-littéraires et bibliographiques, Jul Christophory s’engage en faveur de l’apprentissage du luxembourgeois. Professeur au lycée, il réalise avec ses élèves des dictionnaires portugais-luxembourgeois (1981) et anglais-luxembourgeois (1982). De 1974 à 1982, Jul Christophory propose des cours du soir en luxembourgeois pour le compte de la Communauté européenne. Dans le cadre de ces cours de luxembourgeois comme langue étrangère, il élabore du matériel didactique : un livre de conversation bilingue avec une grammaire, intitulé Sot et op lëtzebuergesch (1973), complété plus tard sous le titre Who’s Afraid of Luxembourgish? Lëtzebuergesch? Qui a peur du luxembourgeois ?, ainsi que l’introduction Mir schwätze lëtzebuergesch, rééditée à plusieurs reprises en français et en anglais. L’étude trilingue Les Luxembourgeois par eux-mêmes de même que l’essai Luxembourgeois, qui êtes-vous ? sont des analyses des mentalités et s’inscrivent dans la tradition des études de Nicolas Ries, auquel Jul Christophory a consacré un article dans nos cahiers. Depuis 1977, Jul Christophory est membre de l’Institut grand-ducal, section de linguistique, de folklore et de toponymie, rebaptisée en 1997 section de linguistique, d’ethnologie et d’onomastique.

Jul Christophory se consacre également à la littérature luxembourgeoise. Afin de compléter le matériel didactique de ses cours de luxembourgeois, il développe des anthologies littéraires. Il en résulte une histoire de la littérature luxembourgeoise en anglais, parue en 1994, suivie en 2005 d’une version augmentée et traduite en français par Jul Christophory lui-même. Il rédige également une bibliographie commentée de textes historiques, littéraires et autobiographiques parus au Luxembourg au sujet de la Seconde Guerre mondiale. Enfin, une bibliographie sur le Luxembourg, réalisée en collaboration avec Carlo Hury, est publiée dans la série World Bibliographical Series. Une édition révisée et augmentée de ce volume 23, réalisée cette fois-ci en collaboration avec Emile Thoma, paraît en 1997.

Jul Christophory a été rédacteur au Luxemburg Weekly Review (1974-1977), où il a rédigé des articles sur le théâtre anglais, la littérature luxembourgeoise, les voyages, la culture, l’activité des bibliothèques ainsi que la langue et la littérature luxembourgeoises. Il a contribué également par des articles au journal Luxemburger Wort et aux périodiques Academia, Les Pages de la SELF et Galerie. En 1996, Jul Christophory se voit décerner le Rheinlandthaler, et, en 2008, pour ses mérites en matière de bibliothéconomie et archivistique le prix de l’Albad, Association luxembourgeoise des bibliothécaires, archivistes et documentalistes.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Academia. Mitteilungen aus dem Luxemburger Katholischen Akademiker-Verein
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    Luxembourg Weekly Review
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Jul Christophory
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    juc

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Institut grand-ducal Section de linguistique, de folklore et de toponymie (1935-97)
  • SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française

Archives

Citation:
Claude D. Conter, « Jul Christophory », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .