Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Michèle Frank


Photo :
© Éditions Phi

Michèle Frank

Châtellerault ()

Le père de Michèle Frank, un Juif français d’origine allemande, est mort au combat pendant la Seconde Guerre mondiale alors qu’elle n’avait qu’un mois. Sa mère se réfugie chez ses beaux-parents dans les Landes, puis rejoint en 1945 ses parents à Stiring-Wendel avec la petite Michèle. Le frère de celle-ci restera chez les grands-parents paternels. Après ses études secondaires au lycée de Forbach et quelques années d’enseignement comme suppléante, Michèle Frank reprend des études littéraires à la faculté française de l’université de Sarrebruck. Mariée à un journaliste allemand, elle déménage à Francfort-sur-le-Main, puis à Luxembourg. De 1970 à 2000, elle enseigne l’allemand et la peinture à l’École francophone luxembourgeoise à Walferdange, dont elle prend la direction les dernières années. Elle se tourne vers la peinture en 1986, signant ses premiers tableaux du nom d’Anaïs. Elle expose, seule ou avec son mari, le peintre et sculpteur-concepteur René Wiroth, au Luxembourg, en Suisse, en France, en Belgique, en Allemagne et à New York. Différentes facettes de leur œuvre artistique sont présentées dans les livres d’art L’Or et l’Argile / Gold und Lehm (2002) et Correspondances (2009) – ce dernier est accompagné de courts textes de présentation et de commentaires d’autres auteurs –, ainsi que dans le catalogue Arpèges (2015). Michèle Frank illustre en outre le recueil de poèmes Éclatements (2011) de son amie française Simone Cukier.

Dans le livre L’Or et l’ArgileGold und Lehm, sous-titré L’art et le quotidien, Michèle Frank et René Wiroth présentent avant tout leurs peintures et sculptures, mais décrivent aussi à tour de rôle leur rencontre et le quotidien de leur vie d’artiste dans des textes et dans des lettres. Le couple d'artistes évoque leurs personnalités opposées et néanmoins complémentaires ainsi que l’influence de celles-ci sur leurs œuvres, représentées dans de nombreuses illustrations. Certains des textes de Michèle Frank sont publiés sur sa page internet.

Michèle Frank est l’auteure de romans, dont certains sont nourris d’éléments autobiographiques, comme la mort prématurée du père et la relation difficile avec la mère ou avec un premier conjoint bipolaire. Ils sont caractérisés par des motifs récurrents, comme les traumatismes vécus durant l’enfance du mari ou la dépression et les angoisses qu’il tente d’atténuer en ayant recours à l’alcool quand les médicaments ne parviennent pas à le soulager. Les romans présentent des personnages en quête d’identité, des femmes qui tentent de s’affirmer face à un partenaire, leur famille ou leur entourage. Le sens de la vie ne s’y dévoile souvent qu’à travers la création artistique. Ressac (2006) a pour sujet l’interaction entre la destruction et le renouveau, reprenant l’image du déferlement des vagues du point de vue de la figure féminine centrale. Blessures sans cicatrices (2019) offre des parallèles narratifs avec Ressac, mais ici, le narrateur est un homme. On retrouve un va-et-vient entre autodestruction et reconstruction de soi en s’investissant dans le social, l’analyse et l’écriture.

Sarah en clair-obscur (2016), qui n’est pas d’inspiration autobiographique, montre la vie mouvementée d’une femme entre son enfance d’orpheline élevée par ses grands-parents et sa vie de mère de famille. Elle va délaisser sa famille pour rejoindre un homme fascinant mais violent, qu’elle n’arrive à quitter qu’après avoir vaincu un cancer du sein.

Dans le récit autobiographique Couleurs de l’intime (2021), Michèle Frank raconte les différentes étapes de son enfance et de sa jeunesse, souvent difficiles, entre Landes et Lorraine. Elle entend rendre visible le lien entre les émotions issues de ce passé et la force de sa peinture.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Traductions

Études critiques

Citation:
Nicole Sahl, « Michèle Frank », sous : , mise à jour du 26.10.2021, consulté le .