Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Dylan Harris

Midlands ()

Dylan Harris fréquente l’école de Bedford, puis l’école professionnelle Thames Polytechnic à Greenwich. Depuis, il exerce la profession de programmeur. Il vit en Angleterre, en Flandre, au Luxembourg, en Irlande, en France et aux Pays-Bas avant de s’installer au Luxembourg en 2012. Il a cofondé la maison d’édition wurm press, qui a organisé le festival de poésie wurmfest à Dublin en 2009 et 2010. Il a également organisé des séries de lectures à Dublin (wurm im apfel), Paris (poets live) et Luxembourg (read said). En 2011, il fonde à Paris la maison d’édition corrupt press, chez laquelle il publie ses propres livres de photographie, mais aussi des projets communs avec d’autres auteurs.

Dylan Harris est poète et photographe. Il écrit des poèmes dès les années 1980 ; ces premières œuvres sont publiées pour la première fois dans anticipating the metaverse en 2014. À la fin des années 2000, il présente ses premiers textes à Cambridge lors des CB1 Poetry Open Mic Nights. Ses poèmes combinent jeux de mots, envolées de pensée et considérations très diverses de nature interpersonnelle et politique. De nombreuses œuvres traitent en outre de la vie quotidienne au Luxembourg, comme la vie nocturne au Grund (luxemburg II dans antwerp). the liberation of [placeholder] contient également quelques vers en français et en flamand. Ses publications accordent une place sensiblement égale à la littérature et à la photographie abstraite. En outre, l’artiste publie également des ouvrages purement photographiques comme la défense et plein (tous deux parus en 2012) et none of the above, we print the truth et brexit (tous trois parus en 2017) et présente ses œuvres sous la rubrique arts&ego de son site internet.

Des poèmes de Dylan Harris ont également été publiés dans des revues et des anthologies telles que broadside (Birmingham, 1990), Cambridge Conference of Contemporary Poetry (Cambridge University, 2006) et Fresh from the Fountain (Bridel, 2018).

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Citation:
Sandra Schmit, « Dylan Harris », sous : , mise à jour du 23.02.2022, consulté le .