Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Susan Alexander


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Susan Alexander

Susan Margaret Alexander
New York, NY ()

Susan Alexander étudie la théologie, d’abord au Wellesley College dans le Massachusetts de 1968 à 1969, puis au Princeton Theological Seminary de 1970 à 1973, où elle obtient un Master in Divinity. De 2003 à 2018, elle suit une formation à distance en « Human and Organizational Development » à la Fielding Graduate University ; elle y obtient son doctorat en 2018. Susan Alexander est ordonnée pasteure presbytérienne et, au cours de sa carrière professionnelle, après avoir été assistante dans un hôpital psychiatrique où elle suit une formation de psychothérapeute, elle travaille notamment à Wall Street dans les années 1980 dans le domaine de l’analyse des produits dérivés, puis dans le marketing et le commerce électronique. En 1994, elle cofonde une entreprise d’abord spécialisée dans l’analyse des marchés boursiers, avant de s’orienter vers le développement de sites et d’applications web. De 2004 à 2014, elle dirige une société de recherche et de conseil qu’elle a elle-même fondée. Depuis, elle travaille en tant que consultante indépendante, notamment pour la Commission européenne. Elle est en outre experte en galanthophilie, la collecte et la classification des perce-neige. Susan Alexander vit au Luxembourg depuis 1989.

Susan Alexander s’intéresse d’abord au théâtre. Elle écrit pour la scène les pièces ou comédies musicales Messiah! (1972), Job’s Lane (1973) et Nicholas Nickleby (1978), dans lesquelles elle traite de thèmes bibliques ou littéraires. Depuis 2012, elle écrit des romans centrés sur des personnages féminins forts. La série The Snowdrop Mysteries, qui comprend 18 romans, met en scène, dans le cadre pittoresque des Cotswolds britanniques, des affaires criminelles dans lesquelles la galanthophilie joue un rôle récurrent. Les personnages centraux en sont Maggie Eliot, une enseignante américaine à Oxford, et son mari, un noble, qui sont impliqués dans l’élucidation des meurtres et des crimes. Parallèlement, la trilogie d’Eve Paxton – A Woman’s Book of Rules (2013), Hair and Maintenance (2018), A Closet Romantic (2020) – décrit les expériences privées et professionnelles d’une New-Yorkaise vivant à Londres qui, à la moitié de la cinquantaine, quitte son petit ami sur qui elle ne peut compter et leur entreprise commune pour fonder son propre cabinet d’avocats spécialisé dans les cas de divorce des classes supérieures. L’autrice y aborde des thèmes tels que la violence domestique et le comportement stéréotypé de la société envers les femmes d’âge mûr.

Cet article est signé Nathalie Jacoby

Publications

Citation:
Nathalie Jacoby, « Susan Alexander », sous : , mise à jour du 23.11.2022, consulté le .