Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Danielle Rassel


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Danielle Rassel

Danielle Logelin-Rassel
Esch-sur-Alzette

Danielle Rassel fréquente les écoles primaires d’Esch-sur-Alzette et de Soleuvre et, de 1973 à 1978, étudie au Lycée Hubert Clement et au Pensionnat Marie-Consolatrice à Esch-sur-Alzette, où elle reçoit une formation commerciale. Jusqu’en 1988, elle travaille comme employée de banque, puis elle rejoint l’entreprise de construction de son père.

Danielle Rassel a écrit deux livres sur son fils aîné, né avec le syndrome de Down. Dans Das Leben kann so normal sein (2018), elle évoque la naissance et la croissance de l’enfant, le processus d’apprentissage de la mère et le développement de la famille jusqu’à la fin de la scolarité et de l’apprentissage du fils. La suite, Das Leben kann so super sein (2020), se consacre à la fin de l’adolescence et au début de la vie adulte, en narrant des expériences telles que le premier amour, la participation à des concerts et des festivals de rock, la première cuite ou les voyages en tant que joueur de tennis de haut niveau dans des pays lointains, notamment lors des Jeux olympiques spéciaux. L’auteure souhaite démontrer que, en définitive, l’altérité de son fils n’est pas un obstacle à une vie épanouie.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Études critiques

Citation:
Pierre Marson, « Danielle Rassel », sous : , mise à jour du 19.02.2021, consulté le .