Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Amal Blu


Photo :
© Norbert Hastert

Amal Blu

Anne Hastert ; Annemarie Hastert
Esch-sur-Alzette

L’autrice, qui a d’abord publié sous le pseudonyme d’Amal Blu, fréquente l’école primaire à Esch-sur-Alzette de 1977 à 1983, puis le Lycée Hubert Clement de 1983 à 1990 et, à partir de 1990, le Lycée de garçons d’Esch-sur-Alzette, où elle obtient son baccalauréat en 1991. Elle étudie ensuite l’allemand au Centre universitaire de Luxembourg de 1991 à 1992 et poursuit avec des études allemandes et romanes à l’université de Trèves de 1992 à 1996. Après son stage au Lycée technique de Bonnevoie et au Lycée Robert Schuman, elle travaille comme professeure d’allemand au Lycée technique et au Lycée de garçons à Esch-sur-Alzette de 1999 à 2005 ; depuis 2005, elle enseigne uniquement au Lycée de garçons.

Son pseudonyme, Amal Blu, est composé du prénom arabe Amal, qui signifie espoir, et du mot italien pour bleu, une couleur à laquelle l’auteure attribue des qualités positives. Sous le titre Look & Luxury, elle tient depuis début 2021 un blog sous ce pseudonyme, dans lequel elle décrit ses expériences de vacances. En 2019, elle publie aussi un guide de voyage en anglais, The Blue Age of Fiji, qui décrit des complexes touristiques de luxe aux îles Fidji.

Les expériences de vacances sont également à la base de ses romans, dans lesquels les descriptions de voyage sont intégrées dans des histoires esquissées. Des lieux particulièrement luxueux y sont présentés : les destinations, surtout Dubaï, Shanghai et la Suisse, se voient érigées en modèles tournés vers l’avenir par rapport à une Union européenne dépeinte comme à bout de souffle en raison d’une politique d’immigration libérale, de la dégradation des valeurs et de ses efforts de réforme des systèmes de santé et d’éducation. L’autrice marque également un intérêt pour la chirurgie esthétique.

Dans Es ist Zeit zu gehen (2017), un dermatologue allemand désabusé trouve son épanouissement en tant que chirurgien plastique en Suisse. Professor Rütli (2017) se déroule dans de luxueuses suites des métropoles de Shanghai et de Dubaï ; un chirurgien plastique prospère doit choisir entre ces deux endroits alors qu’il cherche un site pour une autre clinique. Dans Mein Leben mit Luigi (2017), une enseignante de lycée allemande, qui vit en Italie, doit décider si elle veut rester ou non avec son mari qui aime les voyages, après qu’un diagnostic médical lui interdit de prendre des vols long-courriers. Elle se souvient de ses voyages à Shanghai et en Australie, ainsi qu’en Inde, un pays qui lui semble avant tout pauvre, chaotique et sale. Enfin, dans Kerosin in den Rollen (2020), le premier roman publié par l’autrice sous le nom d’Anne Hastert, un voyage autour du monde est décrit du point de vue d’une valise ; des destinations déjà présentées y sont en partie revisitées, la dernière étape amenant la valise au Luxembourg avec ses propriétaires allemands.

Cet article est signé Nathalie Jacoby

Publications

Citation:
Nathalie Jacoby, « Amal Blu », sous : , mise à jour du 29.03.2021, consulté le .