Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Willy Schmit


Photo :
© Collection CNL

Willy Schmit

Jean-Willibrord Schmit
Echternach Weilerbach

Pseudonymes : Christoph Klausener ; Chr. v. Orion

Willy Schmit étudie la théologie et les lettres allemandes à l’université de Fribourg (CH). Par la suite, il reprend le magasin de produits coloniaux de son père à Echternach. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est brièvement incarcéré à Hinzert, puis enseigne le français à Bitbourg. Oblat laïque de l’ordre bénédictin, il passe une partie de sa vie à l’abbaye Saint-Maurice-et-Saint-Maur à Clervaux, dont il gère temporairement le gîte d’étape. Ami de Pierre Grégoire, Willy Schmit s’est engagé dans les rangs du mouvement paneuropéen d’Otto von Habsburg.

Willy Schmit publie un premier recueil de poésie, Harfenklänge, peu avant la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, il adopte le pseudonyme de Christoph Klausener, censé symboliser l’érémitisme d’un fidèle de Jésus-Christ. En 1946, il devient collaborateur de l’hebdomadaire Das Familienblatt, dirigé par Victor Delcourt. Membre du cercle littéraire Kronenburger Litaraturkreis, Willy Schmit a publié de nombreux articles et des poèmes dans divers journaux luxembourgeois et étrangers, notamment dans Warte-Perspectives. Ses poèmes évoquent la Création, la nature et la quête de transcendance. Influencés par l’expressionnisme et le symbolisme, ils se distinguent par leur religiosité. Dans son dernier recueil, Tau im Morgenrot, Willy Schmit adopte la forme du haïku. Par ailleurs, l’auteur a excellé dans la récitation des poèmes allemands. Il a traduit également en allemand l’ouvrage Willibrordus Sequenz à partir du français. De nombreux poèmes de Willy Schmit ont été mis en musique par Emil Hoffmann et Alex Müllenbach. Des extraits de Kurz ist die Frist et de Der Feuerengel ont été traduits en bulgare sous le titre Cierges devant l’autel. Les recueils de poésie Malbrucher Elegien, Der weiße Stein et Wäldersinfonien, annoncés pour 1983, n’ont pas paru.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Willy Schmit
  • Titre des périodiques
    Familienblatt (Das). die moderne Wochenschrift mit Versicherung
    Noms utilisés
    Willy Schmit
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Willy Schmit
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Christoph Klausener
  • Titre des périodiques
    Nuova Europa = Nouvelle Europe = NEeuropa. arts, letters, science
    Noms utilisés
    Willy Schmit
  • Titre des périodiques
    Schliessfach. Zeitschrift für Literatur und Grafik
    Noms utilisés
    Willy Schmit
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    Willy Schmit

Études critiques

Membre

  • Kronenburger Literaturkreis

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Willy Schmit », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .