Theodor von Cederstolpe

Potsdam () - (Inconnu) ()


Theodor von Cederstolpe fut premier lieutenant au trente-neuvième régiment d'infanterie de la garnison prussienne de la forteresse fédérale de Luxembourg, où il officia entre autres comme cartographe, fonction dont témoignèrent, en 1835, la publication de la description Exercierplatz Hollerich, et, en 1844 et 1845, la réalisation du plan Historischer Plan der Bundesfestung Luxemburg.

Theodor von Cederstolpe est l'auteur d'un recueil de poèmes en deux parties, intitulé Gedichte dont la première partie fut publiée séparément au Grand-Duché sous le titre Sagen von Luxemburg, poetisch bearbeitet et rééditée à plusieurs reprises. Elle présente des légendes rédigées en vers (Melusina, Das Unkekaulmännchen, Der heilige Schätzel), des textes lyriques sur les différentes régions du Luxembourg (Der Grunewald, Die Alzette, Die Mosel) et des poèmes inspirés de l'histoire locale (Der Napoleonsbaum, Auf dem Heiligen Geist, Mansfelds Schloß). Les descriptions du pays et de la ville de Luxembourg témoignent d'un penchant romantique tardif pour la culture populaire et la glorification du passé. La deuxième partie du recueil, parue exclusivement à Berlin sous le titre Lebensknospen, offre d'autres poèmes lyriques, épiques et épigrammatiques.

Gast Mannes

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Gedichte
Theodor von Cederstolpe [Auteur(e)]
1841
DEU
1841
Sagen von Luxemburg, poetisch bearbeitet
Theodor von Cederstolpe [Auteur(e)]
1843
DEU
1843

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Michel Faltz
1952 Dichter und Sänger im Dienste der Trösterin der Betrübten
Nicolas Kohl
1987 Der "Grünewald", die "Todte Frau" und die Gedichte des Theodor von Cederstolpe. In: Walferdingen, Bereldingen, Helmsingen: Beiträge zur Lokalgeschichte herausgegeben zum Jubiläum der Gesangvereine und der Musikgesellschaft 1987, S. 273-279.
Pierre Marson
1992 "… An de Staatmaueren ganz traureg gespaart.“ Die Garnisonsstadt Luxemburg in der zeitgenössischen Literatur. In: Das Leben in der Bundesfestung Luxemburg (1815 – 1867). [1992], S. 74-76.
Marcel Watelet
1998 Luxembourg. Ville obsidionale. Cartographie et ingénierie européennes d'une place forte du XVIe au XIXe siècle. Musée d'Histoire de la Ville de Luxembourg, p. 73.
2002 Musen und Grazien in der Mark. 750 Jahre Literatur in Brandenburg. Bd. 2. Ein historisches Schriftstellerlexikon. Hg. von Peter Walther, S. 203.
Dernière mise à jour 19.02.2014