Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Daniela Sacchi

Rome ()

Après avoir fréquenté l’école primaire et le lycée à Rome, Daniela Sacchi fait de 1984 à 1988 des études de sciences politiques à l’université La Sapienza à Rome. Elle enchaîne avec des études de journalisme à l’University of Maryland à College Park, MD. Après une formation dans les bureaux romains d’Associated Press, elle travaille de 1990 à 1998 en tant que journaliste au service de l’agence de presse Agenzia Giornalistica Italia. Depuis 1998, elle fait partie du service de communication italien au sein de la Banque européenne d’investissement à Luxembourg. Daniela Sacchi se partage entre le Luxembourg, la France limitrophe et l’Italie.

Daniela Sacchi est journaliste et auteure. Elle rédige des articles pour la revue EIB-Informationen et les pages internet Mass Media et Il Format (ilformat.info). Elle est coéditrice du manuel Libere telecomunicazioni. Lo snodo tra tecnologia e cultura (1998) et auteure du livre Un anno da cani (1996). Sa première publication littéraire est Il mare nel giardino (1983), qui réunit des contes et des poèmes presque tous en lien avec la mer. Dans Il romanzo di un editore (2001), une jeune écrivaine décrit sans le vouloir dans son roman la vie de l’éditeur auquel elle envoie son texte. Anonimo (2003) est une suite de lettres anonymes et de poèmes, dans lesquels un auteur inconnu raconte à un destinataire tout aussi inconnu l’échec de son mariage, le tout sur toile de fond de l’attentat sur les Twin Towers à New York 18 mois auparavant. Dans le recueil Due (2008), les nouvelles tournent toutes autour de couples de deux personnes, liées par l’amour, la maladie, leurs enfants, le pardon ou la recherche de leur identité. Au centre du thriller Un caso di omonimia (2012) se trouvent des journalistes, pris en otage à Bruxelles par des terroristes afghans ; l’histoire se déroule en outre à Rome, Luxembourg et Mondorf-les-Bains. Un courriel envoyé par un des journalistes retenus à sa psychologue arrive par erreur chez une journaliste italienne homonyme, qui se trouve ainsi mêlée à cette affaire.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Études critiques

Citation:
Nicole Sahl, « Daniela Sacchi », sous : , mise à jour du 26.10.2021, consulté le .