Marielys Flammang

Marielys Jung-Flammang

Koerich


Photo: Marielys Flammang
Marielys Flammang
Photo: ©

Marielys Flammang fréquenta l'école primaire à Koerich, le pensionnat Notre-Dame de Lourdes à Diekirch de 1955 à 1958 et le pensionnat Sainte-Famille Fieldgen à Luxembourg, de 1959 à 1963. Après avoir suivi une formation à l'École normale des institutrices, elle enseigna à Steinfort de 1965 à 2002.

Depuis 1991, Marielys Flammang publie des récits de type kafkaïen, relatant des moments surréels, absurdes et mystérieux de la vie d'un individu, dont les expériences de l'inexplicable modifient ou transforment sa perception de la réalité et sa vision de la vie. Quelques-uns des récits du recueil Bilder aus den Zwischenräumen, Mat all Wäiwaasser geseent ainsi que d'autres récits brefs, en partie rédigés en luxembourgeois, furent publiés au préalable dans Les Cahiers luxembourgeois et nos cahiers, dans la revue Geschwënn de l'association Areler Land a Sprooch, dans les périodiques Stengeforter Neiegkeeten et Stengeforter Almanach. D'autres récits ont paru au Tageblatt. Les récits autobiographiques Mat all Wäiwaasser geseent sont unis par le personnage d'une jeune fille, dont l'enfance jusqu'à son adolescence est décrite comme histoire d'une émancipation d'autorités parentale et religieuse. Einsamkeiten  regroupe des nouvelles qui ont en commun les sujets de la solitude, de la marginalité, de l’exclusion et de l'abandon.

Marielys Flammang écrit par ailleurs des monologues et des pièces de théâtre en luxembourgeois à l'attention de la troupe de théâtre de Steinfort, Rido 85, telles que Wiesseljoren (1997), Hien hënnert mech (2003), Risen oder Wandmillen (2004) ou encore Männer a Fraen (2005). En 2010, le texte Heng elo geet et duer  a été présenté dans le cadre du festival de théâtre femmes / violences.

En 2015 parut le premier livre en langue luxembourgeoise de Marylies Flammang, également traduit en français. D’Mama Kou, un livre pour enfants, à destination  pédagogique s’adresse aux élèves des écoles fondamentales et explique la provenance du lait.

Claude D. Conter

Traductions et adaptations par l'auteur

Titre Année Langue Genres yearsort
D'Mama Kou an hiert Källefchen
Marielys Flammang [Auteur(e)]
Marielys Flammang [Traducteur, -trice]
2015
LTZ
2015

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Bauerekalenner / Letzeburger Bauere-Kalenner
Marielys Flammang
Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
Marielys Flammang
Eis Sprooch (Actioun Letzebuergesch)
Marielys Flammang
Marielys Jung-Flammang
Geschwënn
Marielys Flammang
nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
Marielys Flammang
Stengeforter Almanach
Marielys Flammang
Stengeforter Neiegkeeten
Marielys Flammang

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Jeanne E. Glesener
2006 Wanderungen durch Ich und Raum. Marielys Flammangs Skizzen menschlicher Zwischenwelten. In: Livres-Bücher janvier 2006, S. 12.
2011 Bücherecke: Duerchsiichteg Kanner + Interview mit Marielys Flammang. In: Aktiv am Liewen N°41 (Dezember 2011), S. 18-19.

Prix littéraires

Nom Prix-Mention Œuvre primée Année
Concours littéraire "nos cahiers" œuvre primée (20 ans nos cahiers) 2001

Membre

Nom
LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1985-2016]
Dernière mise à jour 02.08.2016