Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Will Lentz


Photo :
© Collection CNL

Will Lentz

Guillaume Lentz
Nocher Luxembourg

Will Lentz passe son enfance et sa jeunesse à Nocher. En octobre 1942, il doit rejoindre le Reichsarbeitsdienst à Gdynia/Gdingen en Lituanie, ville aujourd’hui polonaise. En janvier 1943, il est enrôlé de force dans la Wehrmacht et stationné sur le front russe, d’où il déserte en août 1943. Après deux années en tant que de prisonnier de guerre russe, il est rapatrié au Luxembourg le 7 décembre 1945. Il y reprend la ferme de son père. De 1964 à 1988, Will Lentz est bourgmestre de la commune de Goesdorf.

Pendant les dernières années de sa vie, Will Lentz, soucieux de témoigner, rédige ses souvenirs de guerre. Il relate ses expériences sur le front, sa désertion, ses années en tant que prisonnier de guerre russe qui l’ont mené de Tambov jusqu’à la mer Noire, de même que la solidarité qui régnait entre les prisonniers de guerre d’origine luxembourgeoise, dont entre autres Joseph Schmit. Le titre est emprunté à un chant guerrier de Wilhelm Hauff, mis en musique par Friedrich Silcher. Steh ich in finstrer Mitternacht a paru à titre posthume.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Citation:
Germaine Goetzinger, « Will Lentz », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .