Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Emmanuel Reichling


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Emmanuel Reichling

Esch-sur-Alzette Luxembourg

Pseudonymes : Em.R.

Après son baccalauréat à l’École industrielle et commerciale à Esch-sur-Alzette, Emmanuel Reichling rejoint l’armée, au sein de laquelle il devient lieutenant aumônier. Il fréquente par la suite le Grand Séminaire à Luxembourg et est ordonné prêtre en 1951. D’abord vicaire à Bettembourg, il entre à partir de 1959 au service de la paroisse Notre-Dame à Luxembourg. De 1967 à 1983, il enseigne la doctrine chrétienne à l’Athénée de Luxembourg. Par ailleurs, il a assuré le service religieux à la chapelle des Glacis jusqu’à la fin de ses jours et a porté le titre d’aumônier des forains de la place de Luxembourg.

Emmanuel Reichling a publié deux recueils de poésie en luxembourgeois. Le recueil Lescht Gedichter, dont une sélection a été présentée en 2002 dans Germanistik. Publications du Centre universitaire de Luxembourg, a paru à titre posthume. Les poèmes d’Emmanuel Reichling affichent une forme traditionnelle et traduisent une vision du monde pessimiste et une grande mélancolie. Néanmoins, ils se réfèrent à Dieu, à la rédemption et à la miséricorde. Béby Kohl-Thommes a mis en musique les poèmes D’Kannerzäit et Verpotert Stonnen. Nicolas Schuh en a fait autant pour Ave spes nostra. L’étude Kriegsdienstverweigerung. Beitrag zu einem Problem unserer Zeit (1961) n’existe que sous forme de tapuscrit. Il en va de même pour sa pièce de théâtre En neit Spill. E Märchen, gespillt fir déi Grouss, qui se livre à des descriptions satiriques des relations entre hommes et femmes.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Em.R.
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Emmanuel Reichling

Études critiques

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Emmanuel Reichling », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .