Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Joëlle Schwirtz


Photo :
© Collection CNL

Joëlle Schwirtz

Esch-sur-Alzette

Joëlle Schwirtz fréquente l’école primaire et l’enseignement secondaire à Esch-sur-Alzette et, de 1974 à 1977, l’École des arts et métiers à Luxembourg. De 1977 à 1978, elle suit des études artistiques à l’Istituto Statale d’Arte di Urbino en Italie et travaille pendant sept ans auprès de l’Administration des postes. Depuis, elle est artiste et auteure indépendante.

Joëlle Schwirtz écrit des récits en allemand. Sur fond d’un monde romantique, elle raconte des histoires qui comportent des éléments fantastiques et de nombreux renvois intertextuels à des personnages de contes de fées. Plusieurs de ces histoires, qui décrivent le processus de l’enchantement dans un monde rationnel, ont paru également dans nos cahiers et le Luxemburger Wort, ainsi que dans des anthologies allemandes. Joëlle Schwirtz écrit en outre des pièces de théâtre pour enfants, comme D’Calendula an d’Ongeheier, et des pièces radiophoniques, comme De Schnéimännchen. Le conte Die wunderbare Reise est primé lors du Concours littéraire national en 1989.

Joëlle Schwirtz expose des gouaches et des dessins au Luxembourg, en Allemagne et en Autriche. Dans ses œuvres, elle reprend les thèmes liés à sa perception romantique : les épisodes idylliques et la nature.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Joëlle Schwirtz
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Joëlle Schwirtz

Études critiques

Distinctions

Archives

Citation:
Claude D. Conter, « Joëlle Schwirtz », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .