Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Colette Mart


Photo :
© Collection CNL

Colette Mart

Colette Wirtz-Mart
Luxembourg

Pseudonymes : CM.

Colette Mart est la fille du député libéral René Mart. Elle passe son enfance à Esch-sur-Alzette, où son père tient un magasin de tapis. Après son baccalauréat au Lycée Hubert Clement à Esch-sur-Alzette, elle entame des études de journalisme et de communication à l’Université libre de Bruxelles, suivies d’un cycle d’études complémentaires à l’Institut des études européennes. En 1979, elle embrasse la carrière de journaliste, d’abord à Bruxelles, puis à Heidelberg, où elle est au service des journaux Heidelberger Tageblatt et Rhein-Neckar-Zeitung. En 1984, elle rentre au Luxembourg, où elle travaille comme journaliste indépendante au service du Républicain lorrain. De 1999 à 2015, Colette Mart est rédactrice du Lëtzebuerger Journal. En 1999, elle entre au conseil communal de Luxembourg-ville pour le parti libéral et, en 2011, au collège échevinal. Elle s’intéresse particulièrement à l’histoire culturelle du quartier Limpertsberg de la ville de Luxembourg, pour lequel elle s’investit en organisant des week-ends culturels. On lui doit en l’occurrence l’article Promenade littéraire à travers le Limpertsberg, paru dans l’ouvrage Weekend culturel Lamperbierg en 1995, ainsi qu’une étude consacrée à l’artiste Pina Delvaux, qui réside au Limpertsberg en 1999. En 2016, elle fonde, avec Josiane Kartheiser et quatre autres femmes engagées dans le domaine sociopolitique, l’association Femmes pionnières du Luxembourg, qui a pour but de mettre en évidence le rôle des femmes dans le monde du travail au Luxembourg par des expositions, des conférences et des publications.

Colette Mart a collaboré au journal féminin Carrière. Ses sujets de prédilection sont l’émancipation des femmes et l’égalité entre les sexes. Par ailleurs, elle écrit des poèmes et des nouvelles en allemand, dans lesquels elle réserve un rôle important aux membres défunts de sa famille. Als Anna weinte est par exemple un portrait en vers de sa grand-mère, Anna Beck. De même, l’auteure retrace le parcours de différents membres de sa famille dans le recueil Frau im roten Sand. Elle compare les projets de vie féminins à travers les générations. Un élément récurrent dans l’œuvre de Colette Mart est la découverte et la prise de conscience de soi-même.

De 2003 à 2006, Colette Mart est présidente du Conseil national du livre luxembourgeois et, de 2004 à 2013, présidente de la LSV. En 2010, elle obtient le premier prix du concours « Journaliste II », organisé par le gouvernement luxembourgeois dans le cadre de l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, pour son article Armutsbekämpfung und Weltwirtschaftsordnung. En 2011, l’association United Poets Laureate International lui décerne le prix Kostis-Palamas pour son œuvre poétique.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Carrière. Eischte Lëtzebuerger Fraëmagazin
    Noms utilisés
    Colette Mart
  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Colette Mart
  • Titre des périodiques
    Heidelberger Tageblatt. unabhängige Zeitung für Nordbaden
    Noms utilisés
    Colette Mart
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
    Noms utilisés
    CM.
    Colette Mart
  • Titre des périodiques
    Républicain Lorrain. est-journal : grand régional d’information, quotidien indépendant
    Noms utilisés
    Colette Mart
  • Titre des périodiques
    Rhein-Neckar-Zeitung
    Noms utilisés
    Colette Mart

Études critiques

Distinctions

Membre

  • A:LL Schrëftsteller*innen
  • CNLi - Conseil national du livre
  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Colette Mart », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .