Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Georges Arnold


Photo :
© Collection CNL

Georges Arnold

Pétange Luxembourg

Né d’un père français originaire d’Algérie et naturalisé luxembourgeois et d’une mère luxembourgeoise, Georges Arnold fréquente l’école primaire, l’Athénée et les Cours supérieurs à Luxembourg, puis fait des études de médecine aux universités de Wurtzbourg, Giessen et Tübingen (1940-1943). De 1943 à 1944, il est enrôlé de force. Il termine ses études de médecine (1945-1946) à l’université de Bruxelles. Après avoir travaillé dans des maternités à Luxembourg et à Ettelbruck, il ouvre en 1947 un cabinet de médecine à Larochette. À partir de 1959, il exerce comme médecin généraliste à Echternach, chargé entre autres des contrôles médicosportifs et de la médecine du travail. De 1975 à 1997, Georges Arnold préside le Collège médical luxembourgeois et rédige de nombreux rapports d’expert. Il a également été membre de la Commission nationale d’éthique. En 1958, il est brièvement échevin de la commune de Larochette. Comme membre du Parti démocratique, il siège au conseil communal d’Echternach de 1964 à 1981.

Son récit de vie Tribulations d’un incorrigible. Regard sur les années 1940 à 1945 concerne ses études de médecine interrompues par l’incorporation forcée dans la marine de guerre allemande à Riga. Déserteur, condamné à mort, il réussit à s’échapper et traverse l’Allemagne pour rentrer dans son pays, où il subit des interrogatoires de la part des autorités américaines et luxembourgeoises. Ses tribulations lui font observer et dénoncer le comportement inhumain des nazis face aux Juifs, aux handicapés et aux tirailleurs sénégalais, soldats africains de l’armée française, ainsi que la pratique de l’euthanasie. Un extrait concernant Damian Kratzenberg paraît dans le Bulletin de liaison des anciens de l’Athénée (septembre 2010).

Cet article est signé Frank Wilhelm

Publications

Études critiques

Citation:
Frank Wilhelm, « Georges Arnold », sous : , mise à jour du 05.10.2020, consulté le .