Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Damian Kratzenberg


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Damian Kratzenberg

Damien Kratzenberg ; Damy Kratzenberg
Clervaux Luxembourg

Pseudonymes : K.

Damian Kratzenberg est le fils de l’administrateur du château de Clervaux, un immigré allemand, et d’une Luxembourgeoise. Après son baccalauréat au Gymnase de Diekirch, il fait de 1898 à 1902 des études de lettres à Luxembourg, Paris, Lille et Berlin. Ensuite, il enseigne l’allemand et le grec à Diekirch, à Echternach et, à partir de 1927, à l’Athénée de Luxembourg. Il est membre de l’Association pour l’éducation populaire de 1907 à 1934-1935 ainsi que de l’AGEL/Assoss de 1912 à 1934-1935. De 1927 à 1936, il est membre du parti libéral. En tant que fervent partisan de la langue et de la littérature allemandes et défenseur convaincu de l'héritage allemand des Luxembourgeois, Damian Kratzenberg fait preuve d'une attitude en partie non critique et en partie approbatrice à l'égard de l'Allemagne nationale-socialiste dans les années 1930. C’est ainsi que, de 1935 à 1940, il est président de la Gedelit, l’association luxembourgeoise de promotion de la littérature et de l’art allemands. En 1936, ses mérites en faveur de la culture allemande lui valent la Goethemedaille für Kunst und Wissenschaft, créée en 1932 par le président du Reich allemand.

Après l’occupation du Luxembourg par l’Allemagne, Damian Kratzenberg est nommé dirigeant national du Volksdeutsche Bewegung (VdB) le 13 juillet 1940, directeur de l’Athénée le 1er mars 1941 et directeur principal des études le 1er mars 1943. En raison de sa fonction politique de dirigeant régional, il était en congé de l’enseignement depuis juillet 1940. Le 1er juillet 1941, il est admis au NSDAP. En tant que partisan convaincu de l’idéologie nationale-socialiste, il poursuit l’objectif de « ramener le Luxembourg dans le Reich » et cherche à convaincre les Luxembourgeois de rejoindre l’Allemagne. Damian Kratzenberg s’oppose cependant aux mesures de répression et de terreur du Gauleiter Gustav Simon, qui font de nombreuses victimes parmi la population. Il croit néanmoins à la nécessité d’une annexion du Luxembourg jusqu’à la fin de la guerre, si bien que le 1er septembre 1944, il fuit les troupes américaines jusqu’au lac de Constance. Un an plus tard, il y est arrêté, puis extradé au Luxembourg et jugé. En tant que collaborateur, il est condamné à mort pour trahison et passé par les armes le 11 octobre 1946.

Damian Kratzenberg publie d’abord des essais pédagogiques, à commencer par Der deutsche Aufsatz als Ausdruck und Stärkung der Persönlichkeit, paru au programme du Gymnase d’Echternach en 1911-1912. Entre 1916 et 1920, il publie des histoires pour enfants dans Zeitung für kleine Leute, Unser Land et Luxemburger Kinder-Kalender. En 1922, il édite l’éphémère journal scolaire Le Collégien avec Pierre Frieden. Dans les années 1920, il publie une série d’articles consacrés à la culture régionale, à l’histoire locale ainsi qu’à l’ouvrage Renert de Michel Rodange dans Les Cahiers luxembourgeois, qui font paraître aussi le conte mystique Das Leuchten en 1926. En 1931, il participe à la rédaction de l’almanach du journal Junge Welt dédié à Batty Weber et édité par Eugen Ewert.

Sous l’occupation allemande, Damian Kratzenberg édite la série Heim ins Reich! Schriftenreihe der volksdeutschen Bewegung, dont le premier numéro contient son étude Die volksdeutsche Bewegung in Luxemburg. Dans la brochure Die Höhere Schule Luxemburgs im Umbruch, publiée par l’attaché de presse de l’Office de propagande du Reich, Eduard Gerlach, il expose les principes de la politique scolaire nationale-socialiste. En outre, Damian Kratzenberg s’est adressé aux Luxembourgeois dans plusieurs tracts, articles de journaux et brochures afin de les convaincre de la pertinence de l’annexion au Reich allemand et de l’idéologie nationale-socialiste.

Cet article est signé Pierre Marson et Josiane Weber

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg
  • Titre des périodiques
    Collégien (Le). Luxemburger Schülerzeitung
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg
  • Titre des périodiques
    Echternacher Anzeiger
    Noms utilisés
    K.
  • Titre des périodiques
    Journal des professeurs
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg
  • Titre des périodiques
    Junge Welt. Literatur-Kunst-Sport-Schönheit
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg
  • Titre des périodiques
    Moselland. kulturpolitische Monatshefte
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg
  • Titre des périodiques
    Schule und Scholle. Jahrbuch der Landschule
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg
  • Titre des périodiques
    Zeitung für kleine Leute
    Noms utilisés
    Damian Kratzenberg

Études critiques

Membre

  • ASSOSS/AGEL - Association générale des étudiants luxembourgeois (1912)
  • Gedelit

Archives

  • CNL L-0416
  • ANLux EPU-370; EPU-1399; CT-03-01-04331; CT-03-01-04332; CT-03-01-04333; CT-03-01-04334; CT-03-01-04335; CT-03-01-04336
  • BNL Ms 478
  • CDRR (Centre de Documentation et de Recherche sur la Résistance)
Citation:
Pierre Marson/Josiane Weber, « Damian Kratzenberg », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .