Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Mya Junker-Kill


Photo :
© Collection CNL

Mya Junker-Kill

Esch-sur-Alzette Luxembourg

Mya Junker-Kill passe son enfance à Esch-sur-Alzette, où elle fréquente l’école primaire avant de s’inscrire dans un pensionnat de jeunes filles à Arlon. Elle a été collaboratrice indépendante du quotidien Le Républicain lorrain, pour lequel elle a rédigé des articles, notamment des critiques de films.

Mya Junker-Kill a écrit des contes pour enfants en allemand dans la tradition du romantisme, dans lesquels le monde réel côtoie des univers naturels et imaginaires. Des éléments naturels anthropomorphisés font figure de pouvoir surhumain. L’intrigue suit le schéma de la suppression d’une malédiction pesant sur un enfant royal. La première édition du recueil Märchen für Dich est illustrée par Pe'l Schlechter et sa réédition, en 1994, par Ghislaine Fuchs. En 1949, Mya Junker-Kill publie le récit historico-religieux Le Cœur d’or dans Les Cahiers luxembourgeois.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Mya Junker-Kill
  • Titre des périodiques
    Républicain Lorrain. est-journal : grand régional d’information, quotidien indépendant
    Noms utilisés
    Mya Junker-Kill

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « Mya Junker-Kill », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .