Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Eugène Berger


Photo :
© Collection CNL

Eugène Berger

Bettembourg

Eugène Berger fréquente l’école primaire de Howald et le Lycée de garçons de Luxembourg. De 1981 à 1983, il travaille comme chargé de cours dans l’enseignement primaire. De 1983 à 1985, il entre dans l’Administration de l’enregistrement, qu’il quitte en 1985 pour faire des études de pédagogie à l’Iserp. Eugène Berger enseigne de 1988 à 1994 au sein de l’école primaire de Berchem (Roeser) et est, de 1990 à 1994, membre du Conseil national de l’éducation. Il est membre du Parti démocratique (DP), et siège pour celui-ci à la Chambre des députés de 1994 à 1999, puis, à nouveau, à partir de 2007. De 1999 à 2004, il est secrétaire d’État à l’Environnement et, de 2004 à 2007, premier conseiller de gouvernement au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Eugène Berger était alpiniste et a écrit plusieurs articles sur le sport alpin dans des magazines spécialisés. Le 1er octobre 1992, il est le premier Luxembourgeois à atteindre le sommet du mont Everest, exploit pour lequel il est nommé sportif de l’année 1992 au Luxembourg.

Avec Ganz oben, Eugène Berger signe un livre sur l’escalade sportive, le sport alpin et les défis de l’alpinisme d’expédition. Il décrit ses débuts, fournit des informations sur les bases du sport alpin, témoigne des rencontres humaines qu’il a pu faire en montagne et raconte les étapes cruciales des nombreuses expéditions qui l’ont mené des Alpes au Nanga Parbat et à l’Everest.

Cet article est signé Pascal Seil

Publications

Études critiques

Citation:
Pascal Seil, « Eugène Berger », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .