Jeanne Duren

Pseud.: Jean Durand ; Jan Duren ; Jean Duren ; Jean(ne) Duren

Luxembourg - ??.??.???? (France) ()


Photo: Jeanne Duren
Jeanne Duren
Photo: ©

Actuellement, on ne dispose pas de données fiables sur la biographie de l'auteure. Jeanne Duren passa son baccalauréat au lycée de Nancy en 1907, vécut à Paris avant 1914 et séjourna en Suisse en 1915 et 1916. Elle décéda probablement en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Jeanne Duren rédigea des articles pour Floréal, Revue luxembourgeoise, Die Luxemburgerin, L'Indépendance luxembourgeoise et Luxemburger Zeitung et publia également en France - dans L'œuvre, Les Marches de l'Est et La Feuille Littéraire - ainsi qu'en Belgique, dans L'Indépendance belge. En 1907 et 1908, dans Floréal, Jeanne Duren offrit au public les récits brefs Drames ignorés et Mari pulsa, consacrés à la carrière d'un peintre sans talent respectivement au courage du peuple néerlandais. Elle réalisa aussi des pastiches sur Émile Zola et Georges Ohnet, publiés sous le titre À la façon de… ainsi qu'un recueil d'aphorismes sarcastiques, intitulé Femina. Dans le dernier numéro de Floréal, Jeanne Duren se mit en scène elle-même dans un récit intitulé Son esthète princière Jan Duren. Par ailleurs, elle publia des récits et des essais consacrés au Luxembourg, notamment La légende de Mélusine (1918), La Patronne de Luxembourg (1913) et Le Grand-Duché de Luxembourg. Point de vue soutenu au Congrès des nationalités (Lausanne, 1916). Elle y affiche son opposition à la dynastie et se prononce en faveur d'un rapprochement avec la France. Jeanne Duren se signala également comme traductrice en transposant l'étude historique Cléopâtre, sa vie et son temps (1931) d'Arthur Weigall et des ouvrages littéraires de Bruce Frederick Cummings (alias W.N.P. Barbellion), E.T.A. Hoffmann et Franz Werfel.

Gast Mannes

Traductions et adaptations par l'auteur

Titre Année Langue Genres yearsort
Contes d'Hoffmann. Le vase d'or. Le violon de Cremone. Le Chevalier Gluck. Traduction nouvelle de Jean Duren
E.T.A. Hoffmann [Auteur(e)]
Jeanne Duren [Traducteur, -trice]
1916
FRE
1916
Journal d'un homme déçu. Traduction française de Jean Duren. Introduction de H. G. Wells
Wilhelm Nero Pilatae Barbellion (Bruce Frederick Cummings) [Auteur(e)]
Jeanne Duren [Traducteur, -trice]
1930
FRE
1930
Barbara, ou, La Piété. Roman. Traduit de l'allemand par Jean Duren
Franz Werfel [Auteur(e)]
Jeanne Duren [Traducteur, -trice]
1933
FRE
1933

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Floréal. revue libre d’art [et] de littérature = freie Rundschau für Kunst und Litteratur
Jean Durand
Jan Duren
Jeanne Duren
Indépendance luxembourgeoise (L')
Jeanne Duren
Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
Jeanne Duren
Luxemburgerin (Die). Zeitschrift für die gesamten Fraueninteressen Luxemburgs
Jean(ne) Duren
Jeanne Duren
Marches de l'Est (Les). (Alsace, Lorraine, Luxembourg, Ardennes, pays wallons, Suisse romande) : revue mensuelle illustrée : recueil de littérature, d'art, d'histoire et de politique
Jean Duren
Revue Luxembourgeoise. (publiée par l'Université Populaire de Luxembourg)
Jeanne Duren
Thyrse (Le). recueil mensuel de philosophie, art & littérature
Jean Duren

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1908 Son esthète princière Jan Duren. [Parade littéraire]. In: Floréal, 3 (1908) Nr. 12 = 21.04.1908, p. 168.
Roger Bour
2000 Portraits. Wer ist Wer in Luxemburg? 1500 bedeutende Persönlichkeiten aus 1500 Jahren. Luxembourg 2000.
2008 La traduction littéraire française au Luxembourg. In: Geschichte und Gegenwart der Übersetzung im französischen Sprachraum, p. 93-113

Membre

Nom
Verein für die Interessen der Frau
Dernière mise à jour 25.11.2015