Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Rafael Springer


Photo :
© Collection CNL

Rafael Springer

Zurich ()

Rafael Springer est le fils des musiciens et auteurs Karin Jahr et Alois Springer. Il vit au Luxembourg depuis 1965 et obtient la nationalité luxembourgeoise en 2001. Rafael Springer est joueur de hockey sur glace au sein du club Rornado Luxembourg. Autodidacte, il fait de la peinture et de la sculpture depuis 1982. Ses œuvres sont entre autres exposées au Luxembourg, en Belgique, en Allemagne et en Grèce (Tmsidnwta - peinture/sculpture [2005] und Rafael Springer. Le vide dans le cercle de la corde à sauter [2009]). En 2002, il fut lauréat du Prix Pierre-Werner.

Rafael Springer publie les recueils de prose Alarm, Die Wurst. Das Ende. Der Welt et Die alte Waschmaschine qui se passent souvent d'action et évitent la logique narrative traditionnelle. Répondant à une esthétique expérimentale, ils décomposent la langue et l'imaginaire du texte et représentent le flux de conscience du narrateur, confronté à l'esprit de l'époque, aux absurdités du monde technologique et à ses propres humeurs. Dans le catalogue d'exposition TMSIDNWTA Too many stories I don't wanna talk about. (Esch/Alzette, 2005) ainsi que dans les livres d'artiste Eindrucke (1988) et "Beim Gedanken an dich", qui comportent des poèmes et des lavis à l'encre de Chine, Rafael Springer explore les relations entre l'art et la littérature.La nouvelle Wir raconte e. a. un déménagement dans un pays peuplé de chiens, dont la description rappelle en partie le Luxembourg.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Études critiques

Distinctions

Citation:
Pierre Marson, « Rafael Springer », sous : , mise à jour du 19.11.2014, consulté le .