Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Danièle Thoma


Photo :
© Stefan Pieck

Danièle Thoma

Danièle Milbert [né(e)]
Luxembourg

Fille d’un Luxembourgeois et d’une Française, Danièle Thoma fréquente, de 1959 à 1965, l’école primaire à Luxembourg, ensuite l’École privée Notre-Dame Sainte-Sophie, où elle passe en 1972 son baccalauréat. Ensuite, elle part à Londres et fait pendant deux ans des études au West London College. En même temps, elle travaille comme fille au pair. En 1974, elle retourne au Luxembourg et travaille d’abord pour deux banques. En juin 1984, elle rejoint la chaîne de télévision RTL plus (plus tard RTL Television), d’abord au Luxembourg, ensuite à Cologne. Elle commence comme assistante et secrétaire de Helmut Thoma, devient cheffe de service et dirige le secteur International & Corporate Affairs.

Danièle Thoma vit à Monaco et à Hürth-Berrenrath près de Cologne. Depuis 1999, elle travaille comme conseillère en médias. Dans cette fonction, elle a travaillé quelques années pour divers artistes. Son engagement social s’adresse aux enfants défavorisés. Ainsi, elle crée en 1997 la fondation RTL – Wir helfen Kindern e.V. Elle a été ambassadrice de l’Unicef et, en 1997, a reçu le prix des médias de l’Unesco pour son engagement en faveur des enfants en détresse dans le monde. Sur le plan humanitaire, elle s’engage pour le Chaim Sheba Medical Center à Tel Hashomer en Israël.

L’autobiographie Hochexplosiv. Mein Leben mit Mister RTL de Danièle Thoma a été écrite peu après sa séparation de Helmut Thoma, qu’elle avait épousé en 1994. Elle décrit d’un côté les origines et l’ascension de la chaîne de télévision germanophone RTL plus, créée par les deux principaux actionnaires Compagnie luxembourgeoise de télédiffusion (CLT) et Bertelsmann. De l’autre, elle raconte sa vie aux côtés du directeur des programmes Helmut Thoma. Pour l’auteure, comme d’ailleurs pour beaucoup de personnes concernées, vie privée et professionnelle sont dès le début étroitement liées. Le livre permet un regard sur la naissance de la télévision privée allemande au milieu des années 1980 et sur le changement consécutif du paysage médiatique, jusque-là dominé par les sociétés publiques de télévision. Avec recul, Danièle Thoma laisse défiler, en une série d’anecdotes, les managers des médias, les présentateurs et les journalistes, et permet des regards d’initiés sur un chapitre pertinent de l’histoire germano-luxembourgeoise des médias. 

Cet article est signé Jeff Schmitz

Publications

Études critiques

Citation:
Jeff Schmitz, « Danièle Thoma », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .