Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Leo Schuller


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Leo Schuller

Léon Schuller
Oetrange Senningerberg

Après une formation à l'école des artisans de l'État, Leo Schuller devint ajusteur-mécanicien aux chemins de fer. En juillet 1944, il fut envoyé aux travaux forcés à Lüdden près de la frontière polonaise. En octobre 1944, il fut enrôlé dans la Wehrmacht et se retrouva sur le front de l'Est en Silésie. Lors d'une attaque soviétique, un éclat de bombe le rendit aveugle. Après avoir été fait prisonnier, il réussit à prendre la fuite et à regagner le Luxembourg avec l'aide d'un codétenu letton. Après la guerre, il travailla pour l'Administration des douanes et accises. En 1964, Leo Schuller fonda un foyer et une résidence de vacances pour aveugles à Berschbach/Mersch. Il dirigea cette institution de 1965 à 1984 et présida en outre l'Association des aveugles et malvoyants du Luxembourg et rédigea des textes dans plusieurs Annuaires de cette association.

Dans Opfer in Feldgrau, Leo Schuller raconte ses expériences d'enrôlé de force en Prusse orientale et en Pologne. Le texte avait initialement été publié au Tageblatt en 1948, une version résumée, avec des photos et des données biographiques de Leo Schuller, fut intégrée dans l'anthologie D'Lëtzebuerger am Krich (2001). Leo Schuller est également l'auteur de poèmes inédits en langue allemande.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    Leo Schuller

Études critiques

Archives

Citation:
Nicole Sahl, « Leo Schuller », sous : , mise à jour du 21.03.2014, consulté le .