Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Théodore Schaack

Théodore-Jules-Maximilien Schaack
Luxembourg Luxembourg

Pseudonymes : Th.Sch.

Après des études au Séminaire de Luxembourg, Théodore Schaack est ordonné prêtre en 1873. Après quelques années comme aumônier à Noerdange, il étudie de 1875 à 1877 à l’université de Louvain et travaille ensuite comme aumônier militaire en Lorraine, avant de mourir à l’âge de 29 ans.

Dans les années 1870, Théodore Schaack publie des articles d’art critique dans Organ des Vereins für christliche Kunst in der Diözese Luxemburg et Kölnische Volkszeitung. En 1878 et 1879, ses articles de critique d’art et reportages sur l’Exposition universelle à Paris paraissent dans le Luxemburger Wort.

Théodore Schaack a également été poète. En 1870, ses poèmes louant des dignitaires catholiques paraissent dans le Luxemburger Sonntagsblättchen. Le 25 mai 1870, le Luxemburger Wort publie son poème à l’occasion de l’anniversaire de la princesse Amalia des Pays-Bas. Adoptant la forme d’une vie de sainte, Sankt Amalia parle de la décision d’une jeune aristocrate luxembourgeoise au début du Moyen Âge de devenir religieuse. Ce poème est publié le 19 février 1870 dans le Luxemburger Wort et paraît par la suite également sous forme de tiré à part.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Kölnische Volkszeitung
    Noms utilisés
    Théodore Schaack
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Sonndesblad / Luxemburger Sonntagsblatt / Luxemburger Sonntagsblättchen (Luxemburger Sonntags-Blättchen für Stadt und Land)
    Noms utilisés
    Théodore Schaack
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Théodore Schaack
  • Titre des périodiques
    Organ des Vereins für christliche Kunst im Apostolischen Vikariat [später: in der Diözese Luxemburg]
    Noms utilisés
    Théodore Schaack

Études critiques

Citation:
Sandra Schmit, « Théodore Schaack », sous : , mise à jour du 26.02.2021, consulté le .