Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Max Jones


Photo :
© Collection CNL

Max Jones

Maximilien Eugène Jones
Luxembourg Luxembourg-Cents

Pseudonymes : M.J.

Max Jones, gendre de Jean-Pierre Sevenig, grandit à Luxembourg, où il fréquente l’école primaire et l’Athénée de Luxembourg. Après son baccalauréat, il devient fonctionnaire. Lorsqu’il quitte la fonction publique en 1960, il occupe le poste de directeur de l’Office des licences.

Max Jones a écrit le recueil No Léd könnt Fréd, qui contient des poèmes consacrés à la nature et aux saisons, de la poésie patriotique et dynastique, mais aussi des poèmes humoristiques. Quelques textes sont écrits en allemand. En 1914 paraissent les poèmes Des Kriegers Sang, T’Wandmillen, Wöllkomm!, Blêen et Péngschten dans le Luxemburger Bürger-Zeitung.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Membre

  • Volksverein = Katholischer Volksverein = Cercle amical [des jeunes gens catholiques]
Citation:
Claude D. Conter, « Max Jones », sous : , mise à jour du 11.12.2020, consulté le .