Prosper Müllendorff

Jean-Pierre-Prosper Mullendorff; Prosper Mullendorff

Pseud.: Gekreuzte Bögen (Symbol) ; P.M.

Luxembourg - Cologne ()


Photo: Prosper Müllendorff
Prosper Müllendorff
Photo: ©

Neveu de Karl Müllendorff et petit-neveu de Mathieu-Lambert Schrobilgen, Prosper Müllendorff fréquenta l'Athénée de Luxembourg qu'il quitta sans diplôme de fin d'études. Il entama sa carrière professionnelle comme greffier de l'administration gouvernementale et, de 1873 à 1885, il fut sténographe parlementaire. Entre 1884 et 1887, il a collaboré, en compagnie du rédacteur responsable Joseph Moressée et du vicaire Gregor Keiser, au quotidien catholique francophone Journal de Luxembourg.À partir de 1884, il contribua occasionnellement au journal Kölnische Zeitung, dont il devint le correspondant à Bruxelles en 1886 avant de travailler, de 1893 à 1922, au sein de la rédaction, où il géra les informations en provenance des pays anglo-saxons et romans. Par la suite, il étendit ses activités journalistiques dans le domaine de la politique étrangère. De 1916 à 1919, Prosper Müllendorff vécut à Beek près de Nimègue, à Amsterdam, à Bruxelles et à La Haye, où il travailla comme publiciste. En 1919, il fit partie du département des relations publiques de la délégation allemande à Versailles, où il assista à la signature du traité de paix. Après un bref passage par Clervaux, Prosper Müllendorff se réinstalla à Cologne, où, dans le cadre de ses activités journalistiques, il aborda des sujets très variés. Ainsi, il analysa par exemple la législation allemande sur le travail dans La règlementation du travail en Allemagne (Bruxelles, 1887), les missions en Afrique et le cléricalisme dans Staat und katholische Kirche in Frankreich und in Preussen (Berlin, 1903) ou encore l'incinération dans Feuerbestattung und Freiheit (Cologne, 1911).

Prosper Müllendorff, qui se voulait un reporter de type anglais, fut un grand voyageur et entreprit trois voyages en Afrique pour le compte du Kölnische Zeitung : en Côte-de-l'Or, au Togo et au Cameroun en 1898 et 1899, dans la colonie allemande du Sud-ouest africain en 1903 et 1904, où il fut le témoin du soulèvement des Hereros, et dans les colonies allemandes d'Afrique de l'Est en 1908. Il relata ses impressions dans des récits de voyage comme Erlebnisse eines Americanisten in Halbafrika, publiés dans un premier temps, en 1892, dans Luxemburger Zeitung, le journal de son beau-frère Emil Schroell. La même année, ce journal publia des récits de voyages de Prosper Müllendorff en Espagne. Ses connai ssances et sa curiosité en matière d'affaires coloniales firent de Prosper Müllendorff un expert des colonies allemandes, réputé au-delà des frontières de l'Allemagne. Ainsi, il donna des conférences en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en Suède, en Espagne, en Italie, en France et, surtout, en Angleterre, où il présenta les conférences The present development of the Cameroons Colony, Cotton Growing in German West Africa et The development of German West Africa devant les chambres de commerce de Liverpool, de Manchester et de Londres. Par la suite, les conférences de Prosper Müllendorff parurent dans les organes de publication des différents organismes. Prosper Müllendorff livra également des articles pour la Revue de Belgique, le Moniteur des intérêts matériels à Bruxelles, l'annuaire Jahrbuch über die deutschen Kolonien et le Journal of the African Society.

Prosper Müllendorff, qui maîtrisait l'anglais, le néerlandais, l'espagnol et l'italien, s'intéressa aussi aux problèmes des langues européennes et dénonça la dépravation linguistique qui régnait à son époque. En 1899, il publia une étude historique sur les problèmes de la langue flamande en Belgique dans le journal Kölnische Zeitung, ce qui lui valut une série d'attaques en provenance de Wallonie. Il fit également, à Cologne, une série de conférences sur les chansons populaires luxembourgeoises, néerlandaises, allemandes et françaises, dont Das Lied im Dreißigjährigen Krieg et Das alt-niederländische Volkslied. Prosper Müllendorff aurait également partiellement traduit en luxembourgeois La Légende d'Uylenspiegel de Charles de Coster. En 1877, il officia comme secrétaire adjoint en compagnie de Nicolas van Werveke lors de la deuxième session du congrès des américanistes à Luxembourg. Prosper Müllendorff participa en outre à la rédaction et à la traduction des ouvrages Die landwirtschaftlichen Zustände im Deutschen Reiche (1899) de Georges Blondel, Das Malariafieber, dessen Ursache, Verhütung und Behandlung (1904) de Ronald Ross et Geschichte der spanischen Inquisition (1911-1912) d'Henry Charles Lea.

Après la Première Guerre mondiale, Prosper Müllendorff estima que l'avenir de l'Allemagne démilitarisée résidait dans le pouvoir supranational d'une économie mondiale libérale. Malgré ses convictions cosmopolites, il n'oublia jamais sa patrie et entretint de nombreux contacts avec le Luxembourg. Il écrivit entre autres pour le Volksbote et s'engagea en faveur de l'indépendance du Luxembourg dont il témoigne dans l'article Luxemburg, paru dans Politisches Handlexikon (1921). Enfin, Prosper Müllendorff s'intéressa de près à l'histoire du Luxembourg au XIXe siècle, à laquelle il consacra une série d'écrits, dont Gedächtnisrede für Seine Königliche Hoheit Großherzog Wilhelm von Luxemburg (1912), Das Großherzogtum Luxemburg unter Wilhelm I. 1815-1840 (1921) et Luxemburg unter Wilhelm II. und Wilhelm III. 1840-1889 (1944).

Gast Mannes

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Erlebnisse eines Americanisten in Halbafrika
Prosper Müllendorff [Auteur(e)]
1892
DEU
1892
Ost-Afrika im Aufstieg
Prosper Müllendorff [Auteur(e)]
1910
DEU
1910

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Jahrbuch über die deutschen Kolonien
Prosper Müllendorff
Journal de Luxembourg [1884-1887]
Prosper Müllendorff
Journal of the African Society
Prosper Müllendorff
Kölnische Zeitung / Stadtanzeiger
Prosper Müllendorff
Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
P.M.
Moniteur des Intérêts matériels
Prosper Müllendorff
Revue de Belgique
Prosper Müllendorff
Volksbote (Der)
Prosper Müllendorff

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
[1943] Die Luxemburger im Reich,
Jules Mersch
1944 Prosper Müllendorff. In: Luxemburg unter Wilhelm II und Wilhelm III. 1840-1889. Nebst einem Anhang: Großherzog Adolf, Großherzog Wilhelm. Und einer Biographie Prosper Müllendorffs herausgegeben von Jules Mersch. 1944, S. 4-50.
Jules Mersch
1951 La famille Mullendorff. In: Biographie nationale, fasc. 3, p. 185-377
Dernière mise à jour 23.01.2015