Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Ernest Feltgen


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Ernest Feltgen

Berschbach (Mersch) Luxembourg

Ernest Feltgen suit des études de médecine aux universités de Strasbourg, Wurtzbourg, Vienne, Paris et Zurich. En 1894, il ouvre un cabinet médical à Luxembourg et est nommé médecin-directeur à la station thermale de Mondorf-les-Bains en 1907, poste qu’il occupe jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. Il décrit la station thermale dans un guide touristique en 1908. C’est à cette époque qu’il commence à formuler des revendications sociales et médicales, et que, suite à son initiative, la Ligue luxembourgeoise contre la tuberculose voit le jour. Il crée aussi l’Association d’hygiène populaire et scolaire en collaboration avec Edmond Joseph Klein et l’inspecteur Théodore Witry (1839-1910) – qui ne doit pas être confondu avec l’auteur homonyme –, et fonde des crèches au sein desquelles on assure la promotion de l’éducation des enfants en matière d’hygiène et de médecine. En 1918, Ernest Feltgen reprend son cabinet médical à Luxembourg.

Ernest Feltgen a écrit des poèmes en luxembourgeois. Dans le recueil Hygiänesch Blieder, il évoque différents aspects de l’hygiène sous forme de vers, avec une intention médicopédagogique. Cette intention éducative se retrouve aussi dans le recueil Am Bambösch a soss am Land, présentant des poèmes dédiés à la nature, mais aussi plusieurs glossaires avec des explications sur l’histoire de la nature, la médecine et les sciences. Ernest Feltgen y décrit certaines plantes ainsi que la faune et la flore pendant les différentes saisons.

Ernest Feltgen a écrit plusieurs articles de science populaire et de médecine consacrés à l’hygiène, entre autres Leitfaden der Schulhygiene en 1902 et Landhygiene en 1907. Parue dans un premier temps dans le journal Luxemburger Zeitung, la série Populäre Beiträge zur Allgemeinen Gesundheitslehre est publiée sous forme de livre en 1904. Ernest Feltgen brosse en outre un portrait du scientifique Victor Ferrant en 1940 et publie des études sur la botanique (Observations et réflexions, 1936-1938), l’ornithologie, la mycologie et la relation entre l’homme et la nature (Simmerfarm, 1940) dans des journaux spécialisés et dans les rapports annuels de l’Association d’hygiène populaire et scolaire et l’Association luxembourgeoise des amis de la nature. Une pierre commémorative est érigée en son honneur au Baumbusch en 1952 pour rendre hommage à ses mérites dans le domaine de la protection des oiseaux et de la nature. Ernest Feltgen est par ailleurs l’auteur du guide Führer durch das Eischtal (1903).

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Annuaire de la Société des Amis des Musées
    Noms utilisés
    Ernest Feltgen
  • Titre des périodiques
    Bulletin de la Société des Naturalistes ([aka Fauna])
    Noms utilisés
    Ernest Feltgen
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    Ernest Feltgen

Études critiques

Membre

  • Ligue luxembourgeoise contre la tuberculose
  • Verein für Volks- und Schulhygiene
Citation:
Claude D. Conter, « Ernest Feltgen », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .