Jacques Diedenhoven

Pseud.: J.D.

Luxembourg - Schaerbeek/Bruxelles ()


Photo: Jacques Diedenhoven
Jacques Diedenhoven
Photo: ©

Après l'école primaire, Jacques Diedenhoven fréquenta l'Athénée de Luxembourg et les Cours supérieurs à Luxembourg. Au début de la Révolution belge en septembre 1830, il partit à Bruxelles avec son frère aîné Joseph, où ils entamèrent tous les deux une carrière militaire. Étudiant, Jacques Diedenhoven s'inspira des poèmes d'Antoine Meyer que celui-ci avait publiés dans le recueil E' Schrek ob de' Lezeburger Parnassus pour écrire à son tour quelques poèmes qui font partie des premiers témoignages de la littérature luxembourgeoise. Comme Om Tribenaal zo Letzebureg, un certain nombre des poèmes de Jacques Diedenhoven, distribués sous forme de feuilles volantes, se sont égarés. Son premier poème, Oin d'Noicht, inspiré d'un texte de Theodor Körner, ne fut retrouvé qu'en 2000 et parut dans nos cahiers. Après la mort de Jacques Diedenhoven, deux de ses poèmes, De Bidgang no Conter et Ofscheet fu Letzeburg, furent publiés dans Le Grand-Duché de Luxembourg historique et pittoresque (1885) de Jean-Pierre Glaesener et dans le journal Das Vaterland (1869). De Bidgang no Conter, le poème le plus connu de Jacques Diedenhoven, est une satire, dans laquelle l'auteur persifle un pèlerinage qui finit par des excès sensuels, à l'instar de la nuit de Walpurgis.

Roger Muller

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
Jacques Diedenhoven
Vaterland (Das). Wochenblatt für Luxemburgische National-Literatur
Jacques Diedenhoven

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Auguste Neyen
1860 Biographie luxembourgeoise.Histoire des hommes distingués originaires de ce pays. [Reprint Hildesheim: 1972]
Karl Goedeke
1978-1979 Grundriss zur Geschichte der deutschen Dichtung aus den Quellen. Band XV.[1964]
1989 De Bidgang no Conter,1830. Mat engem Nowuert vum Alain Atten. In: Galerie 7 (1989) 2, S. 215-223.
Roger Muller
2000 Oin d'Noicht. Ein bisher verschollenes Gedicht Jacques Diedenhovens nach einer Vorlage Theodor Körners. In: nos cahiers 21 (2000) 1, S. 109-121.
Fernand G Emmel
MAUGI / maugi (Gilbert Maurer)
2009 Deux cents ans après... Bon anniversaire à Jacques Diedenhoven (1809-1866). In: Bulletin de liaision des anciens de l'Athnéenée, N° 27 (janvier 2009), p. 57-73 et N° 28 (décembre 2009), p. 79-86
Lou Spronck
2010 De Bittgank no Conter & de Percessie van Scherpenheuvel. Zwei Mundart-Satiren aus dem 19. Jahrhundert.
Dernière mise à jour 06.03.2014