Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Wolfgang Geiselhart


Photo :
© Collection CNL

Wolfgang Geiselhart

Dentingen ()

Wolfgang Geiselhart grandit dans le Bade-Wurtemberg, où il fréquente l’école primaire et, de 1972 à 1978, le collège. Entre 1978 et 1981, il suit une formation d’ajusteur dans une école professionnelle à Riedlingen, où il passe un baccalauréat technique à la Technische Oberschule en 1983. Il fait ensuite des études d’ingénieur en économie à la Technische Hochschule de Karlsruhe. En 1992, il passe son doctorat en sciences économiques. En tant que collaborateur scientifique d’un institut sur la recherche opérationnelle à l’université de Saint-Gall, il publie entre autres une série d’articles sur les méthodes d’optimisation quantitative dans le secteur financier. Wolfgang Geiselhart travaille ensuite pour une banque à Zurich avant d’intégrer en 1997 une banque à Luxembourg.

Wolfgang Geiselhart fait ses débuts littéraires avec un roman sur la vie estudiantine et l’économie, retraçant la carrière d’un jeune entrepreneur qui, après avoir été imposteur et escroc, triomphe en tant que manager. Ce récit, qui s’inspire des romans picaresques, décrit la logique économique comme l’interaction entre le goût du risque, le sens des affaires et l’analyse stratégique du marché. L’auteur met en cause les mœurs professionnelles des mondes économique et politique en dressant des portraits satiriques de leurs représentants. Wolfgang Geiselhart a été membre de la LSV jusqu’à la dissolution de celle-ci en 2016.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Wolfgang Geiselhart

Études critiques

Distinctions

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Claude D. Conter, « Wolfgang Geiselhart », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .