Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Léon Schadeck


Photo :
© Collection CNL

Léon Schadeck

Esch-sur-Alzette

Léon Schadeck fréquenta l'école primaire à Esch/Alzette, à Wellenstein et à Remich. De 1951 à 1955, il suivit une formation d'électricien. Après son service militaire, il intégra l'Administration des postes en 1957. En 1963, il obtint son brevet de maîtrise avant de suivre des cours du soir et par correspondance en électrotechnique, en dessin et en peinture.

Léon Schadeck est l'auteur de trois romans en français, où l'on trouve des éléments empruntés au récit psychologique et au roman policier. Pour préparer son premier ouvrage, il entreprit deux voyages de documentation en Californie, en 1996 et en 1999. La Vallée Jaune est à la fois une biographie littéraire consacrée à James Dean et un roman policier se déroulant dans le milieu du cinéma. La couverture présente un buste de James Dean réalisé par Léon Schadeck Le roman Jérôme se déroule dans la région des trois frontières, entre Schengen, Sierckles-Bains et Apach, et raconte la relation difficile entre un homme peu attrayant et la châtelaine handicapée de Sierck-les-Bains. L’Américain est un polar situé dans la Grande Région du Luxembourg, de Thionville et de Nennig, qui raconte l’histoire de la vengeance d’un meurtre commis par le crime organisé.

Schadeck enchaîne avec des romans en langue luxembourgeoise. Wien dru gleewe muss se déroule pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Le récit réunit des éléments historiques, construit une psychologie des personnages et noue une tension entre vérité et mensonge. Il traite de l’antagonisme entre deux garçons inégaux, dont le destin va être profondément modifié par quelques événements clés. Dans le roman De Sklavenhiwwel, qui est situé dans le Sud américain du milieu du 20ème siècle, Léon Schadeck aborde les sujets de l’esclavage, de la ségrégation raciale et de la corruption dans la ville décrite et évalue la possibilité d'une expiation des injustices passées par une forme d'auto-justice. 

Cet article est signé Frank Wilhelm et Pascal Seil

Publications

Études critiques

Citation:
Frank Wilhelm/Pascal Seil, « Léon Schadeck », sous : , mise à jour du 10.12.2020, consulté le .