Maria Sartori-Plebani

Maria Sartori [né(e)]

Bolzano ()


Photo: Maria Sartori-Plebani
Maria Sartori-Plebani
Photo: ©

Maria Sartori-Plebani grandit dans une famille italianophone à Bolzano, où elle fréquente jusqu’au baccalauréat un lycée germanophone.  De 1974 à 1982, elle fait des études d’allemand, d’anglais et de français à l‘Università Cattolica del Sacro Cuore de Milan, sa thèse de mémoire porte sur l’enseignement des langues. Depuis le début des années 1980, elle a toujours travaillé en parallèle comme traductrice et interprète. Jusqu’en 1987, elle enseigne l’allemand dans différents lycées de Milan et de Bolzano.  De 1987 à 1989, elle obtient une maîtrise d’italien à l‘University of Pittsburgh, où elle est Teaching Assistant au département italien. De 1989 à 1993, elle travaille comme traductrice indépendante à Brescia. En 1993 elle déménage avec sa famille à Luxembourg, où elle est enseignante d’italien et organise des cours pour des firmes et des particuliers, e.a. par téléphone ou par internet, mais aussi des séjours linguistiques en Italie. Depuis 2011, elle le fait en tant qu'indépendante. En 2016, elle obtient à l'Université du Luxembourg le Certificat en Langue, Culture et Société Italiennes. Sa contribution La canzone nell’insegnamento dell’italiano fait partie des actes de la "Settimane della Lingua Italiana nel Mondo" de l’université de Trèves Percorsi storico-letterari e linguistico-metodologici nella didattica dell'italiano oltre frontiera (Luxembourg, 2013). Le manuel Qui gatta ci cova (Munich, 2018) rassemble des locutions imagées italiennes. Maria Sartori-Plebani s’engage au sein de l’Association italo-luxembourgeoise Convivium et de l‘Associazione Culturale dei Lombardi - Lussemburgo  et participe régulièrment au Salon du Livre et des Cultures du CLAE. Elle a reçu en 2016 à Naples le "Premio ASI Italiani nel mondo" pour son activité en faveur de la langue italienne. Elle publie en outre des recettes de cuisine dans Revue.

Maria Sartori-Plebani écrit une trilogie de romans, dans lesquels se retrouvent des éléments autobiographiques, et qui tourne autour l’étudiante devenue traductrice et enseignante de langues Silvia à trois périodes de sa vie. Les récits servent aussi de manuels pour l’enseignement de l’italien, ils sont complétés par un glossaire et des exercices. Le premier volume parut d’abord dans une édition limitée en 1994, puis dans des versions revues et corrigées en 2012 et 2016.

Nicole Sahl

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Tutto cominciò con una telefonata. Romanzo
Maria Sartori-Plebani [Auteur(e)]
2012
ITA
Divers > Manuels scolaires, sciences éducatives
2012
Mai dire mai. Romanzo
Maria Sartori-Plebani [Auteur(e)]
2014
ITA
Divers > Manuels scolaires, sciences éducatives
2014
Tutto è bene quel che finisce bene. Una storia leggera ma non troppo per consolidare l'apprendimento dell'italiano. Romanzo
Maria Sartori-Plebani [Auteur(e)]
2016
ITA
Divers > Manuels scolaires, sciences éducatives
2016

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Marc Fassone
2012 Formation à l’italienne. „I come italiano“ fête sa première année d’existence. In: Le Jeudi Nr. 33, 16.8-22.8.2012
Stefan Osorio-König
2014 Pronto! Italienisch einfach mal am Telefon lernen. Sprachkurs einmal anders. In: Tageblatt 12.09.2014, S. 18
Gitte Härter
2017 Buch-Interview: Maria Sartori-Plebani. In: Schreibnudel.de [online] 01.05.2017

Liens externes

Membre

Nom
Convivium - Centre d'animation culturelle italo-luxembourgeois asbl
Dernière mise à jour 18.06.2020