Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Nicolas Wampach


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Nicolas Wampach

Nik Wampach
Grevenmacher Luxembourg

Pseudonymes : N.W.

Nicolas Wampach passe son enfance et son adolescence à Grevenmacher. Après avoir fréquenté l’École normale d’instituteurs, il enseigne à Brachtenbach en 1899. À partir de 1902, il enseigne à Troine, à partir de 1909 à Luxembourg. Il y dispense également des cours hebdomadaires à l’École de formation continue pour les métiers du livre. En 1911, il est nommé secrétaire de la Société d’hygiène sociale et scolaire et, en 1928, secrétaire général de l’Association luxembourgeoise pour la Société des Nations. De 1946 à 1948, il préside la Fédération générale des instituteurs luxembourgeois (FGIL).

Nicolas Wampach a été collaborateur des journaux Luxemburger Lehrerzeitung, Luxemburger Lehrerkalender et Zeitung für kleine Leute. Il a contribué aussi à la rédaction de la Revue internationale d’hygiène, éditée à Strasbourg et rédigé des textes pédagogiques sur la protection de la jeunesse et sur l’hygiène populaire. En 1916, il publie l’essai Die moderne Schule, eine Gesundheitsschule. Über Volks- und Schulbrausen, dans lequel il réclame entre autres une heure de bain hebdomadaire dans toutes les écoles du pays. En 1918, Nicolas Wampach rédige Luxemburgs spielende Jugend, une introduction à la pratique des sports sous forme ludique, en collaboration avec l’enseignant d’éducation physique Nik. Becker.

Sur le plan littéraire, Nicolas Wampach a écrit des pièces de théâtre pour enfants et des pièces de théâtre populaire à l’attention de chorales luxembourgeoises. Il estimait toutefois que ces pièces ne devaient pas forcément se terminer de façon heureuse. Les pièces D’Beschfrächen vun de Siweburen et De kneckege Märten n’existent que sous forme de manuscrits. Parue une première fois en 1920, la pièce Beim Zwergevollek um Groestên est rééditée en 1951 après avoir été remaniée en collaboration avec Franz Binsfeld. Certains de ses textes, comme De Stierewôn ou Erle'st, ont été mis en musique par Max MenagerAlfred Kowalsky, Bernard May et Victor Goldschmit.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    N.W.
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Nicolas Wampach
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Lehrer-Zeitung (Luxemburger Lehrerzeitung). Organ des Luxemburger Lehrerverbandes
    Noms utilisés
    Nicolas Wampach
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Lehrerkalender
    Noms utilisés
    Nicolas Wampach
  • Titre des périodiques
    Revue internationale d hygiène publique. Publ. par la Ligue des sociétés de la Croix-rouge
    Noms utilisés
    Nicolas Wampach
  • Titre des périodiques
    Zeitung für kleine Leute
    Noms utilisés
    Nicolas Wampach

Études critiques

Membre

  • Hémechtssprôch / Heemechtssprooch
  • Ido-Bewegung
  • Luxemburgische Sprachgesellschaft (1924-35)
  • Verein für Volks- und Schulhygiene
Citation:
Germaine Goetzinger, « Nicolas Wampach », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .