Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Roger Riblet-Buchmann


Photo :
© Collection CNL

Roger Riblet-Buchmann

Ventron () Ettelbruck

Roger Riblet-Buchmann grandit dans les Vosges. Déporté à Pforzheim en 1944, il assiste à la destruction de la ville alors qu’il est travailleur forcé en 1945. Ayant accompli ses études secondaires au séminaire d’Autrey, il intègre l’ordre des bénédictins en 1948. En 1956, il est ordonné prêtre à l’abbaye Saint-Maurice-et-Saint-Maur à Clervaux. Il dirige la bibliothèque de l’abbaye et conçoit des cartes postales avec des textes et des photos.

Roger Riblet-Buchmann a publié les recueils de prose autobiographiques Mon paradis vosgien et Routes du vent, dans lesquels il décrit ses souvenirs d’enfance et ses expériences au Service du travail obligatoire du Reich. Des extraits de ces recueils ont été traduits en allemand en 1993, sous le titre Unerwartete Begegnung. Roger Riblet-Buchmann a publié le recueil de poésie Il est une vieille ronde en collaboration avec Georges Chopiney. Le livre a pour sujet la beauté de la nature au rythme des saisons et la vie des gens simples. Certains poèmes paraissent dès 1977 sous forme de feuilles volantes aux éditions de l’Abbaye de Clervaux ainsi que dans De Cliärrwer Kanton. Des poèmes et des récits de l’auteur ont également été repris sur les disques Visages et Rencontres.

En 1995, la Ville de Pforzheim décerne la médaille citoyenne à Roger Riblet-Buchmann pour ses mérites dans le domaine de la compréhension réciproque.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cliärrwer Kanton (De) / DCK
    Noms utilisés
    Roger Riblet-Buchmann

Études critiques

Citation:
Sandra Schmit, « Roger Riblet-Buchmann », sous : , mise à jour du 06.09.2021, consulté le .