Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Henri Blaise


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Henri Blaise

Luxembourg Luxembourg

Pseudonymes : Bl. ; H.B. ; hb

Henri Blaise fréquente les lycées d’Echternach et de Luxembourg. Enrôlé de force pendant la Seconde Guerre mondiale, il déserte pour rejoindre la Résistance en Belgique. Après son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg en 1945, il suit des études à la faculté de droit à Strasbourg et à l’École supérieure de journalisme à Paris. Ensuite, il intègre l’Imprimerie Saint-Paul. De 1959 à 1986, Henri Blaise est rédacteur culturel au Luxemburger Wort et directeur de Warte‑Perspectives. Il est le père de Marion Blaise.

Symbole, le premier ouvrage d’Henri Blaise, présente des aphorismes et des idées poétiques sur la culture et la société. Henri Blaise publie ensuite cinq recueils de poèmes. À partir des années 1950, de nombreux poèmes, aphorismes et articles de l’auteur sont publiés dans Warte‑Perspectives, Les Cahiers luxembourgeois, Arts et lettres, Nouvelle Revue luxembourgeoise et Schliessfach, ainsi que dans la revue française Dire de Jean Vodaine. Beaucoup de ses poèmes ont été par ailleurs repris dans des anthologies comme Brennpunkte (1961) et Junge Lyrik aus Luxemburg (1961) de Nic Weber ; certains ont été traduits en macédonien dans Sovremena luksemburška poezija (1992).

Dans ses poèmes, Henri Blaise livre les impressions de ses nombreux voyages, notamment à Paris. En 2013 paraît le recueil Paris en flânant, qui comprend des poèmes et des aphorismes en français rédigés en hommage à Paris, lors de ses études, vers 1948-1950. En annexe, plusieurs poèmes de Baudelaire, Verlaine et Apollinaire y sont traduits en allemand par Henri Blaise. Les arts, l’amour, la mort, l’éphémère ainsi que certaines idées sociopolitiques sont des thèmes récurrents dans son œuvre, pour laquelle il s’est vu décerner le Prix de littérature luxembourgeois en 1966. En 2017 paraît le recueil Leuchtbojen avec des poèmes en allemand liés aux développements politiques et sociaux actuels. Quelques semaines après son décès, le dernier volume de poèmes et d’aphorismes d’Henri Blaise, Lebensläufe, paraît, avec une postface de Paul Lanners, aux éditions Phi.

Pendant plusieurs décennies, Henri Blaise a entretenu une correspondance avec l’auteure autrichienne Friederike Mayröcker. Il a entretenu également de bons contacts avec les cercles littéraires italophones au Luxembourg. Ainsi, son recueil Agopunture (1992) a été publié dans le cadre de la série « Les Ducats », dirigée par Mimmo Morina, avec une traduction italienne de Pino Mariano. De plus, Henri Blaise a traduit en luxembourgeois un recueil de poèmes italiens de Pino Mariano, en collaboration avec Mara Merolli.

À côté de son activité journalistique au Luxemburger Wort, Henri Blaise a publié des nouvelles et des articles sur la vie culturelle luxembourgeoise dans le Luxemburger Marienkalender au début des années 1970. En 1962, il participe aux premières Journées littéraires de Mondorf. Entre 1970 et 1995, il occupe le poste de secrétaire à l’Institut grand-ducal, section des arts et des lettres. Lors de la création de nos cahiers en 1980, Henri Blaise fait partie du comité de rédaction. Par ailleurs, il a été membre de l’association d’écrivains Die Kogge et, en 1985, participe, avec José Ensch, au VIIIe congrès de la World Organization for Poets à Corfou.

Henri Blaise s’est intéressé non seulement à la littérature, mais aussi à la peinture contemporaine. En 1985, il publie une monographie consacrée au peintre luxembourgeois Ben Heyart, en collaboration avec Joseph Paul Schneider. Le recueil de poèmes Pariser Palette de 2017 rend également hommage à ce peintre. Les réminiscences parisiennes de l’auteur y sont accompagnées de dessins de Heyart.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Academia. Mitteilungen aus dem Luxemburger Katholischen Akademiker-Verein
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Arts et lettres. publication de la Section des arts et des lettres de l'Institut grand-ducal
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Dire. Revue européenne de poésie
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Henri Blaise
    H.B.
  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Nouvelle Revue luxembourgeoise : Academia. éditée par l'Association luxembourgeoise des universitaires catholiques
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Nuova Europa = Nouvelle Europe = NEeuropa. arts, letters, science
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Schliessfach. Zeitschrift für Literatur und Grafik
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Temps parallèle (Le)
    Noms utilisés
    Henri Blaise
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    Henri Blaise

Études critiques

Distinctions

Membre

  • ALJ - Luxemburger Journalistenverband (1925-2017)
  • Die Kogge. Europäische Autorenvereinigung e.V. (Minden)
  • Institut grand-ducal Section des arts et des lettres
  • Mondorfer Dichtertage

Archives

Citation:
Sandra Schmit, « Henri Blaise », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .