Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Liliane Welch


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Liliane Welch

Liliane Meyer [né(e)]
Esch-sur-Alzette Hesperange

Liliane Welch, née Meyer, est la fille d’une mère d’origine italienne et d’un père luxembourgeois, employé de l’industrie sidérurgique. Elle fréquente le Lycée de jeunes filles à Esch-sur-Alzette. En 1954, elle séjourne une première fois aux États-Unis dans le cadre d’un échange scolaire. Se sentant à l’étroit au Luxembourg, elle choisit d’émigrer aux États-Unis à l’âge de dix-neuf ans. En compagnie de son futur époux, Cyril Welch, elle suit des études de lettres françaises dans le Montana et soutient un doctorat en lettres françaises à l’université de Pennsylvanie. En 1967, Liliane Welch et son époux s’installent au Canada, où elle est nommée professeure de littérature française à l’université de Mount Alison (Sackville, Nouveau-Brunswick). Liliane Welch rentrait régulièrement au Luxembourg, où elle passait plusieurs mois par an.

Auteure de langue anglaise, Liliane Welch a écrit des textes pour des anthologies et des revues canadiennes, comme The Carleton Literary Review et The Nashwaak Review. Au Luxembourg, elle a collaboré aux périodiques Revue luxembourgeoise de littérature générale et comparée, Estuaires, Les Cahiers luxembourgeois et Galerie. En collaboration avec Cyril Welch, elle a publié les études littéraires Emergence (1973) et Address (1979), consacrées aux écrivains français Charles Baudelaire, Stéphane Mallarmé, Arthur Rimbaud et Michel Butor.

Liliane Welch est l’auteure de recueils en prose : Seismographs, Frescoes et Untethered in Paradise, qui comprennent des récits, des critiques littéraires et des essais rédigés en anglais et consacrés entre autres aux Journées littéraires de Mondorf. Elle a surtout publié une vingtaine de recueils de poésie, dont les sujets récurrents sont l’avenir écologique, les relations entre l’art et la réalité, le féminisme, le processus d’écriture, les différences entre le Luxembourg et les États-Unis, ainsi que les voyages des deux côtés de l’Atlantique. L’auteure s’est intéressée notamment aux Alpes et aux centres culturels européens, qu’elle met en relation avec des souvenirs littéraires. Quelques-uns de ses textes ont été traduits en français, en italien et en hongrois. L’ouvrage Von Menschen und Orten (1992) comprend des traductions allemandes de Nic Weber. Différents poèmes de Liliane Welch ont été mis en musique par Claude Lenners et Diana McIntosh.

En 1986, Liliane Welch est lauréate du prix Alfred-Bailey. En 1992, elle reçoit le prix Bressani pour Life in Another Language. Elle a été membre de la LSV et de l’association Canadian Women Poets. De plus, elle a été membre correspondante de l’Institut grand-ducal, section des arts et des lettres.

Cet article est signé Frank Wilhelm

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Liliane Welch
  • Titre des périodiques
    Carleton literary review
    Noms utilisés
    Liliane Welch
  • Titre des périodiques
    Estuaires. Revue culturelle
    Noms utilisés
    Liliane Welch
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Liliane Welch
  • Titre des périodiques
    Mustang (De)
    Noms utilisés
    Liliane Welch

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Institut grand-ducal Section des arts et des lettres
  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
  • Mondorfer Dichtertage

Archives

Citation:
Frank Wilhelm, « Liliane Welch », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .