Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : René Burg


Photo :
© Collection CNL

René Burg

Lellingen Luxembourg

René Burg grandit à Lellingen et à Wasserbillig. Il s’inscrit à l’Athénée de Luxembourg en 1940 et fréquente le Gymnase d’Echternach à partir de 1941. Cette même année, il est arrêté pour avoir participé à la grève scolaire et, en 1944, est enrôlé de force. Il passe son baccalauréat en 1948 au Lycée classique d’Echternach avant d’entamer une carrière de fonctionnaire.

Dans son roman d’amour et d’espionnage Als überall die Feuer brannten, René Burg met en relation le vécu d’un enrôlé de force et l’actualité de la guerre des Six Jours entre Israël et l’Égypte, avec les querelles diplomatiques qui ont suivi. Dans le même temps, il évoque les problèmes de l’identité juive et les motivations possibles de l’antisémitisme et du philosémitisme. Dans son récit de vie tapuscrit, Meine Kriegsjahre, Burg raconte ses souvenirs et décrit son parcours à partir du camp d’éducation de Burg Stahleck jusqu’au Reichsarbeitsdienst, ainsi que ses expériences d’assistant à la défense contre-aérienne et de soldat de la Wehrmacht. Le roman Veerings Nachlass est resté inédit.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « René Burg », sous : , mise à jour du 09.10.2020, consulté le .