Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Pir Kremer


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Pir Kremer

Pierre Kremer
Koerich Luxembourg

Pseudonymes : Michel ; Pik

Pir Kremer est fils de sidérurgiste. Après une formation de mécanicien à l’École d’artisans de l’État, il devient employé au service de comptabilité de l’Administration des ponts et chaussées. En 1953, il s’installe à Luxembourg.

Pir Kremer a publié des articles consacrés à l’histoire de la littérature luxembourgeoise, notamment dans Les Cahiers luxembourgeois (1991) et Galerie (1987). Il a contribué au livre Commune de Koerich (1989) une présentation historique de la vie des journaliers et des ouvriers sidérurgistes et publié dans 250 Joer Käercher Kiirch (1999) des souvenirs d’enfance. Pir Kremer a écrit ses premiers sketches, représentés par la société musicale de Koerich, à l’âge de dix-sept ans. En 1960, il accepte le rôle principal dans la pièce radiophonique Den hellege Schetzel de Paul Weitz, diffusée sur RTL Radio Lëtzebuerg. La même année, la première Sylvester-Revue de Pir Kremer est diffusée, tout comme, quelques mois plus tard, la revue carnavalesque Fuesend-Revue. Pir Kremer continue à fournir deux revues annuelles jusque dans les années 1990. L’accompagnement musical en est d’abord assuré par Jean-Pierre Kemmer, puis par Albert Marinov. En 1962, Pir Kremer écrit la première d’une série de vingt-cinq revues signées Pik pour le Lëtzebuerger Theater, dont certaines en coopération avec Pol Pütz. Il acquiert une grande notoriété avec son émission satirique hebdomadaire De Staminet, diffusée à plus de 1 800 reprises sur RTL Radio Lëtzebuerg entre 1964 et 2000. À cette table ronde dominicale, Pir Kremer est entouré de Micky Bintz-Erpelding, Léon Blasen et Tilly Jung.

Pir Kremer est un des auteurs satiriques les plus connus du Luxembourg. Il aborde aussi bien l’actualité politique que les particularismes luxembourgeois ou des sujets d’intérêt général, comme les sports. De nombreux poèmes de Pir Kremer ont été rassemblés dans les recueils Zesummegepiktes, Repikéiert et Nogepiktes. Les ouvrages Pik-As et Méi wéi honnert Pärelen, parus pour les soixante-dixième et soixante-quinzième anniversaires de Pir Kremer, présentent une sélection de ses textes les plus connus. Toute une série de ses poèmes a été mise en musique par Jean-Pierre Kemmer. En 1988, Pir Kremer se voit décerner la plaquette en argent Dicks-Rodange-Lentz de l’Actioun Lëtzebuergesch. À partir de 1994, il est membre de l’Institut grand-ducal, section des arts et des lettres.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Amphitheater
    Noms utilisés
    Pir Kremer
  • Titre des périodiques
    Bauerekalenner / Letzeburger Bauere-Kalenner
    Noms utilisés
    Pir Kremer
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Pir Kremer
  • Titre des périodiques
    Carrière. Eischte Lëtzebuerger Fraëmagazin
    Noms utilisés
    Pik
  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Actioun Letzebuergesch)
    Noms utilisés
    Pir Kremer
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Pir Kremer
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
    Noms utilisés
    Pir Kremer

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Institut grand-ducal Section des arts et des lettres
  • Lëtzebuerger Theater
  • Revue (Theater)

Archives

Citation:
Sandra Schmit, « Pir Kremer », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .